Que pourrait-on faire pour mieux soutenir les aidants familiaux? : Le point de vue des principaux intéressés

Que pourrait-on faire pour mieux soutenir les aidants familiaux? : Le point de vue des principaux intéressés

Que pourrait-on faire pour mieux soutenir les aidants familiaux? : Le point de vue des principaux intéressés

Que pourrait-on faire pour mieux soutenir les aidants familiaux? : Le point de vue des principaux intéresséss

| Ajouter

Référence bibliographique [2999]

Vie et vieillissement, vol. 5, no 3, p. 27-34.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Cet article vise à présenter les recommandations les plus souvent émises par [des aidants naturels] tout en faisant des liens entre les politiques publiques de soutien aux aidants et les revendications de ces derniers. » (p. 27)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
- 60 aidants familiaux
- 14 intervenants travaillant avec des personnes âgées en perte d’autonomie

Instruments :
- Guide d’entretien semi-directif;
- Guide de discussion de groupe.

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Plusieurs recommandations formulées par les aidants concernent la reconnaissance de leurs actions par les différentes instances politiques et sociales. En effet, leur apport inestimable auprès des personnes âgées en perte d’autonomie soulage d’un fardeau immense un système de santé déjà congestionné et surmené. Les aidants familiaux interviewés sont conscients que leur rôle d’aidant est essentiel dans le contexte démographique et socioéconomique actuel. [...] [De plus,] la réalisation de l’ensemble [des recommandations des intervenants] exige, de la part des organisations formelles, la mise en application des politiques de soutien aux aidants dans leurs normes et directives d’action ainsi qu’une reconnaissance effective du rôle essentiel que jouent les aidants dans le soutien aux personnes âgées en perte d’autonomie. Ces recommandations vont ainsi dans le sens de la reconnaissance du droit qu’ont les aidants familiaux de recevoir pour eux-mêmes des services d’aide, de soutien et de répit. » (p. 34)