Perception d’une naissance et naissance d’une perception : où en sont les femmes ?

Perception d’une naissance et naissance d’une perception : où en sont les femmes ?

Perception d’une naissance et naissance d’une perception : où en sont les femmes ?

Perception d’une naissance et naissance d’une perception : où en sont les femmes ?s

| Ajouter

Référence bibliographique [2520]

Hivon, Myriam et Jimenez, Vania. 2007. Perception d’une naissance et naissance d’une perception : où en sont les femmes ?. Montréal: Gouvernement du Québec, Centre de Santé et de Services Sociaux de la Montagne, Synthèse des publications du centre de recherche et de formation, no 3.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Le projet de recherche Perception d’une naissance et naissance d’une perception : les femmes et leurs rapports au discours en périnatalité est né d’une volonté de faire le point sur la perception que les femmes ont de l’accouchement suite aux nombreux changements qui ont vu le jour dans le domaine de la périnatalité au Québec et au Canada, depuis les 20 dernières années. » (p. 1)

Questions/Hypothèses :
« Deux questions de recherche nous intéressaient : 1) Quelles connaissances les femmes avaient-elles de la grossesse et de l’accouchement? 2) Dans quelle mesure ces connaissances acquises par l’intermédiaire de différentes sources d’information modelaient leur expérience d’accouchement? » (p. 1)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
26 femmes de Montréal et 10 femmes de Vancouver recrutées dans des cours prénataux, dont 33 primipares et 3 multipares, 16 suivies par des obstétriciens, 8 par des médecins de famille et 12 par des sage-femmes

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Nous avons tenté de répondre à ces questions [voir plus haut] en mettant en lumière les convergences et les divergences entre trois groupes de femmes, soit celles suivies par des sages-femmes (SF), celles suivies par des médecins de famille (MF) et celles suivies par des obstétriciens (Ob), dans deux sites différents : Montréal et Vancouver. » (p. 1) « Notre étude vient ajouter une voix au concert réclamant le bris de l’anonymat dans les soins en périnatalité. Nos résultats mettent en évidence l’importance de l’échange d’information entre les intervenants et les femmes non seulement avant, mais également pendant et après l’accouchement. Ils militent en faveur d’un soutien accru et continu des femmes pendant la grossesse, l’accouchement et la période post-partum et appellent le milieu de la périnatalité à réfléchir sérieusement à cette culture de la peur qui le caractérise. » (p. 4)