Qualité de vie des mères d’enfants présentant un trouble du spectre de l’autisme (TSA) alors qu’ils fréquentent une classe spéciale de niveau primaire ou secondaire

Qualité de vie des mères d’enfants présentant un trouble du spectre de l’autisme (TSA) alors qu’ils fréquentent une classe spéciale de niveau primaire ou secondaire

Qualité de vie des mères d’enfants présentant un trouble du spectre de l’autisme (TSA) alors qu’ils fréquentent une classe spéciale de niveau primaire ou secondaire

Qualité de vie des mères d’enfants présentant un trouble du spectre de l’autisme (TSA) alors qu’ils fréquentent une classe spéciale de niveau primaire ou secondaires

| Ajouter

Référence bibliographique [20804]

Journal de thérapie comportementale et cognitive, vol. 28, no 3, p. 141-151.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Un premier objectif pour cette étude est de comparer la qualité de vie et le processus d’adaptation des mères d’enfants scolarisés au primaire et au secondaire. Le second est d’évaluer la qualité de vie des mères d’enfants ayant un TSA [trouble du spectre de l’autisme] scolarisés en classe spéciale en tenant compte des variables transactionnelles (stress perçu, contrôle perçu, soutien social perçu, stratégies d’adaptation) pouvant l’influencer.» (p. 144)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Au total, 30 mères ont participé à l’étude, dont 16 ayant un enfant fréquentant une classe spéciale au primaire et 14 au secondaire. Le recrutement s’est fait en partenariat avec la personne ressource du service régional en soutien et d’expertise à l’intention des élèves ayant un trouble envahissant du développement (TED) pour les trois commissions scolaires francophones de Montréal, la Fédération québécoise de l’autisme (FQA), ainsi qu’une clinique privée offrant des services aux familles ayant un enfant présentant un TSA, et ce, après l’obtention du certificat du Comité institutionnel d’éthique de la recherche avec des êtres humains (CIEREH) de l’Université du Québec à Montréal.» (p. 145)

Instruments :
Questionnaires

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


Les résultats montrent que «[c]oncernant la qualité de vie, les mères d’enfants ayant un TSA fréquentant le primaire et celles dont le jeune fréquente le secondaire, sont affectées par les mêmes domaines soit leurs activités quotidiennes, leurs relations familiales et de couple, leur bien-être psychologique, ainsi que leurs relations sociales et amicales.» (p. 148) «Concernant le stress perçu, les deux groupes de mère perçoivent le TSA de leur enfant comme un défi. Ces dernières ont donc tendance à considérer leur expérience avec leur enfant ayant un TSA comme agréable, stimulante, enrichissante, passionnante, instructive et excitante. Les parents qui perçoivent leur expérience avec leur enfant présentant un TSA comme un défi ont le sentiment de pouvoir participer à l’évolution du développement de celui-ci.» (p. 148) «Quant au soutien social, il est noté qu’en moyenne les mères du primaire et celles du secondaire obtiennent un score de disponibilité plus élevé que le score de satisfaction. Ainsi, elles sont reconnaissantes de la disponibilité des gens de leur entourage, mais semblent moins satisfaites du soutien offert, comme si celui-ci n’était pas conforme au soutien désiré ou pas assez précis pour répondre aux besoins d’un enfant qui présente des comportements plus problématiques et une autonomie moindre.» (p. 148)