Les représentations d’attachement et le fonctionnement socio-émotionnel chez les enfants d’âge scolaire : une méta-analyse et une étude empirique auprès d’enfants hébergés dans les Centre-Jeunesse de Montréal

Les représentations d’attachement et le fonctionnement socio-émotionnel chez les enfants d’âge scolaire : une méta-analyse et une étude empirique auprès d’enfants hébergés dans les Centre-Jeunesse de Montréal

Les représentations d’attachement et le fonctionnement socio-émotionnel chez les enfants d’âge scolaire : une méta-analyse et une étude empirique auprès d’enfants hébergés dans les Centre-Jeunesse de Montréal

Les représentations d’attachement et le fonctionnement socio-émotionnel chez les enfants d’âge scolaire : une méta-analyse et une étude empirique auprès d’enfants hébergés dans les Centre-Jeunesse de Montréals

| Ajouter

Référence bibliographique [20764]

Michel, Geneviève. 2018. «Les représentations d’attachement et le fonctionnement socio-émotionnel chez les enfants d’âge scolaire : une méta-analyse et une étude empirique auprès d’enfants hébergés dans les Centre-Jeunesse de Montréal». Thèse de doctorat, Montréal, Université du Québec à Montréal, Département de psychologie.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Cette thèse par articles a «pour objectif d’examiner les représentations d’attachement durant la moyenne enfance, en particulier comme indicateur du fonctionnement socioémotionnel de l’enfant et ce, autant auprès de la population normative que celle à risque élevé, tel les enfants victimes de maltraitance et placés en milieu d’hébergement.» (p. 138) Seul le deuxième article fera l’objet de cette fiche. Celui-ci «examine les représentations d’attachement auprès d’enfants hébergés en raison de maltraitance parentale.» (p. xii)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«L’échantillon est constitué de 31 enfants hébergés en Centre Jeunesse. Pour participer au projet, les enfants devaient être âgés entre 6 et 12 ans et être hébergés depuis au moins six mois auprès de la même figure de soins.» (p. 105)

Instruments :
Questionnaires

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«D’abord, nos résultats montrent qu’aucun enfant ne présente des représentations d’attachement confiant (sécurisant). Tous ont des représentations d’attachement insécurisant: 32% indifférent, 29% préoccupé et 39% apeuré (désorganisé). L’absence d’enfants avec un modèle d’attachement sécurisant s’avère inquiétant, d’autant plus que nos résultats montrent que le temps passé au sein du milieu d’hébergement actuel […] n’est pas associé à la qualité des représentations d’attachement ni au fonctionnement socio-émotionnel de l’enfant. Ainsi, notre étude montre que le temps passé au sein d’un milieu d’hébergement, lequel est conçu comme une intervention dont la fonction est de favoriser la réadaptation de l’enfant suite à un retrait de l’enfant de son milieu de vie maltraitant, ne permet pas le développement de la sécurité d’attachement et n’est pas associé à de faibles taux de problèmes de comportement […].» (p. 115-116) «Afin de favoriser une trajectoire plus adaptée pour ces enfants vulnérables, une première recommandation est donc de miser davantage sur le placement en famille d’accueil comme méthode d’intervention. À notre connaissance, cette stratégie est celle déjà privilégiée par les centres jeunesses. Cependant, afin de favoriser le succès de ces placements en famille d’accueil, il sera important d’offrir des services plus soutenus à ces dernières.» (p. 117)