La qualité de la relation parent-enfant suite à un traumatisme crânio-cérébral léger à l’âge préscolaire

La qualité de la relation parent-enfant suite à un traumatisme crânio-cérébral léger à l’âge préscolaire

La qualité de la relation parent-enfant suite à un traumatisme crânio-cérébral léger à l’âge préscolaire

La qualité de la relation parent-enfant suite à un traumatisme crânio-cérébral léger à l’âge préscolaires

| Ajouter

Référence bibliographique [20759]

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«La thèse est composée de deux articles empiriques. Le premier avait pour objectif d’évaluer l’impact d’un TCCL [traumatisme crânio-cérébral léger] sur la qualité des interactions parent-enfant, lorsque comparé à deux groupes contrôles de dyades parent-enfant. […] Le deuxième article avait pour but d’identifier les facteurs contribuant à la qualité d’interaction parent-enfant six mois après un TCCL à l’âge préscolaire.» (p. 22-23)

Questions/Hypothèses :
Pour le premier article, une «qualité d’interaction parent-enfant de moindre qualité était attendue dans le groupe composé d’enfants ayant subi un TCCL comparé aux deux groupes contrôles. [Alors que pour le deuxième article, il] était attendu que des facteurs reliés à l’enfant et au parent contribuent tous deux à la qualité d’interaction observée.» (p. 22-23)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Pour le premier article l’échantillon, est «composé de 130 enfants divisés en trois groupes: enfants ayant subi un TCCL (n = 47), enfants ayant subi une blessure orthopédique (n = 27) et enfants ayant un développement typique (n = 56).» (p. i) Pour le deuxième article, 68 enfants ont été sélectionnés. Ceux-ci étaient âgés entre 18 et 60 mois et ont été recrutés dans un département d’urgence pédiatrique d’une zone urbaine du Québec.

Instruments :
Questionnaires

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


Dans le premier article, «les résultats indiquent [que les interactions parent-enfant] sont de moindre qualité chez le groupe TCCL comparativement au groupe contrôle composé d’enfants ayant un développement typique. Aucune différence significative n’est relevée entre le groupe de blessés orthopédiques et les deux autres groupes. L’observation qualitative des résultats suggère néanmoins que le groupe de blessés orthopédiques tend à présenter une qualité d’interaction légèrement supérieure à celle du groupe TCCL et légèrement inférieure à celle du groupe avec des enfants ayant un développement typique. Lorsqu’un questionnaire parent est utilisé pour évaluer la qualité des interactions parent-enfant, aucune différence significative n’est détectée entre les trois groupes.» (p. i-ii) Pour le deuxième article, le «niveau socioéconomique, les symptômes post-commotionnels et les problèmes de sommeil de l’enfant se sont révélés être des facteurs contribuant de manière significative et indépendante à la qualité des interactions parent-enfant six mois après un TCCL. Cette thèse démontre qu’un TCCL à l’âge préscolaire peut altérer la qualité des interactions parent-enfant et qu’une mesure observationnelle semble plus sensible à détecter de tels changements dans la relation comparativement à un questionnaire parent. Ces résultats sont d’une grande importance considérant l’importante littérature selon laquelle les enfants exposés à des relations positives avec leurs parents en bas âge tendent à présenter un meilleur fonctionnement social plus tard dans leur développement. Cette thèse met aussi en évidence que des facteurs reliés au parent et à l’enfant contribuent conjointement à la qualité des interactions parent-enfant suite à un TCCL.» (p. ii)