Trajectoire optimale de services pour les enfants, adolescents et jeunes adultes ayant un trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) ou des difficultés apparentées : avis

Trajectoire optimale de services pour les enfants, adolescents et jeunes adultes ayant un trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) ou des difficultés apparentées : avis

Trajectoire optimale de services pour les enfants, adolescents et jeunes adultes ayant un trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) ou des difficultés apparentées : avis

Trajectoire optimale de services pour les enfants, adolescents et jeunes adultes ayant un trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) ou des difficultés apparentées : aviss

| Ajouter

Référence bibliographique [20744]

Trajectoire optimale de services pour les enfants, adolescents et jeunes adultes ayant un trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) ou des difficultés apparentées : avis. Québec: Gouvernement du Québec, Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS).

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Par cet avis, l’Institut national d’excellence en santé et en services sociaux (INESSS) «propose une trajectoire optimale de services pour les enfants, les adolescents et les jeunes adultes ayant un TDAH [trouble de déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité] ou des difficultés apparentées.» (p. iii)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


«Le processus de triangulation des données scientifiques, expérientielles et contextuelles a conduit l’INESSS à formuler quatre principes directeurs et dix-huit recommandations qui ont reçu l’adhésion des membres du comité de travail. Les principes directeurs ont une portée transversale. Ils s’appliquent à l’ensemble de la trajectoire et poursuivent des objectifs d’accessibilité aux services, de responsabilités partagées entre les réseaux concernés (RSSS, réseau scolaire et partenaires) et de communication optimale entre les acteurs. Ils situent la réponse aux besoins du jeune et de ses proches au cœur de l’intervention.» (p. ii-iii) Par exemple, considérant que des interventions précoces auprès des parents permettent de limiter l’accentuation des symptômes de TDAH chez les enfants et les jeunes, il «est recommandé que les établissements du RSSS [réseau de la santé et des services sociaux] s’assurent que les parents d’enfants âgés de 5 ans et moins présentant des difficultés apparentées au TDAH ont accès à des programmes d’entrainement aux habiletés parentales.» (p. 57) Dans les milieux scolaires, l’INESSS recommande aussi «que des mesures soient prises pour s’assurer que les parents sont des partenaires impliqués tout au long du processus d’évaluation et, si ce n’est déjà fait, qu’ils soient orientés vers les organismes communautaires de leur territoire offrant des services pour le TDAH afin d’obtenir du soutien.» (p. 86)