L’univers valoriel des filles (16-20 ans) issues de milieux défavorisés en situation de raccrochage scolaire

L’univers valoriel des filles (16-20 ans) issues de milieux défavorisés en situation de raccrochage scolaire

L’univers valoriel des filles (16-20 ans) issues de milieux défavorisés en situation de raccrochage scolaire

L’univers valoriel des filles (16-20 ans) issues de milieux défavorisés en situation de raccrochage scolaires

| Ajouter

Référence bibliographique [20740]

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Cette recherche porte sur les valeurs de filles (16-20 ans) issues de milieux défavorisés et effectuant un retour à l’école après une période plus ou moins longue d’arrêt dans leur scolarité avant l’obtention de leur diplôme d’études secondaires. [Elle] a pour objectif de pousser plus loin la compréhension de la place que tient l’univers valoriel de ces filles dans leur processus de décrochage scolaire et, plus précisément, dans leur parcours de raccrochage scolaire.» (p. xvi)

Questions/Hypothèses :
La question générale de la recherche est la suivante: «[q]uelles valeurs interviennent dans le processus de raccrochage scolaire des filles (16- 20 ans) de milieux défavorisés en situation de raccrochage scolaire?» (p. 39)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«La population à l’étude dans ce mémoire correspond aux jeunes filles âgées entre 16 et 20 ans issues de milieu défavorisé et en situation de raccrochage scolaire à l’intérieur d’un CEA [centre d’éducation des adultes] de Montréal, plus précisément dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve.» (p. 78)

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«Les résultats obtenus montrent que l’univers valoriel des filles qui ont effectué un retour sur les bancs d’école se compose fondamentalement des valeurs de la famille, des amis, de l’école, du travail, du bien-être, du respect, de l’amour et de l’entraide. Ces valeurs leur ont été transmises par leur environnement social et en fonction des évènements qui sont survenus dans leurs parcours de vie. Les témoignages recueillis ont permis de révéler l’incidence significative de la valeur de la scolarisation sur le raccrochage scolaire des jeunes femmes. Le décrochage scolaire apparait paradoxalement comme l’occasion d’une prise de conscience quant à l’importance de l’école, permettant corrélativement un réinvestissement des apprenantes dans leur parcours scolaire.» (p. xvi) Ainsi, la «famille et les amis apparaissent comme étant des valeurs fondamentales pour les répondantes. Il a d’abord été révélé que la famille compte pour elles, et ce, nonobstant la nature des relations que celles-ci ont avec chacun de leur parent et chacun de leurs frères et sœurs. Les récits ont également permis d’appuyer cette idée […] selon laquelle la construction identitaire des filles s’effectue plus souvent à partir de contre-valeurs dans le cas des jeunes issus de milieu défavorisé. En effet, ce phénomène est apparu significatif dans le récit de la majorité des répondantes, en particulier en ce qui a trait à la valeur famille et à celle des relations avec les amis et avec les pairs.» (p. 177-178)