Les besoins de garde des parents-étudiants québécois et les services qui leur sont offerts en milieu d’études : rapport de recherche

Les besoins de garde des parents-étudiants québécois et les services qui leur sont offerts en milieu d’études : rapport de recherche

Les besoins de garde des parents-étudiants québécois et les services qui leur sont offerts en milieu d’études : rapport de recherche

Les besoins de garde des parents-étudiants québécois et les services qui leur sont offerts en milieu d’études : rapport de recherches

| Ajouter

Référence bibliographique [20436]

Les besoins de garde des parents-étudiants québécois et les services qui leur sont offerts en milieu d’études : rapport de recherche. Québec: Gouvernement du Québec, Ministère de la famille.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Cette recherche a deux principaux objectifs. D’abord, elle vise à mieux connaître la nature des besoins et des préférences des parents-étudiants en matière de garde ainsi que leur utilisation des SGEE [services de garde éducatifs à l’enfance]. Ensuite, elle permet d’approfondir les connaissances relatives aux modalités de garde offertes par les SGEE, les facteurs qui peuvent influer sur l’organisation de la garde en milieu d’études ainsi que son adéquation avec la CEF [conciliation études-famille].» (p. i)

Questions/Hypothèses :
L’étude aborde les questions suivantes: «y a-t-il adéquation entre les besoins des parents-étudiants en matière de SGEE dans une perspective de CEF et les modalités des services offerts par les SGEE régis? Autrement dit, est-il possible de trouver une offre de SGEE qui favorise l’atteinte des objectifs d’études et familiaux des parents-étudiants?» (p. 1)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Cette étude a opté pour une stratégie de recherche mixte. D’abord, 50 documents ont été recensés à partir «du moteur de recherche bibliographique Ariane ainsi que des services de la bibliothèque de l’Université Laval et de la bibliothèque gouvernementale Cécile-Rouleau […].» (p. 5) Les chercheurs ont également utilisés les données de «l’Enquête sur l’utilisation, les besoins et les préférences des familles en matière de services de garde (EUSG) de 2009, concernant les 25 900 familles de parents-étudiants au Québec avec enfants de moins de 5 ans […].» (p. i) Par la suite, «neuf groupes de discussion ont été créés en 2016, qui comprenaient un total de 54 étudiants réunis dans quatre villes différentes: Montréal, Québec, Trois-Rivières et Saguenay.» (p. 6) En outre, les chercheurs ont fait «une enquête par questionnaire Web auprès des 82 SGEE en milieu d’études au Québec […].» (p. i) «Enfin, un accompagnement particulier a été effectué par le Ministère auprès de deux nouveaux SGEE en milieu universitaire [lesquels ont fait l’objet d’une observation].» (p. 8)

Instruments :
- Questionnaire
- Guide d’entretien de groupe
- Grille d’observation

Type de traitement des données :
Analyse statistique
Analyse de contenu

3. Résumé


«La question des besoins de garde des parents-étudiants apparaît comme étant au cœur des enjeux de CEF et des revendications portées par une partie de cette clientèle, et ce, avec une acuité particulière pour les familles monoparentales, les femmes et les familles immigrantes. […] L’accès aux places en SGEE, entre autres en milieu d’études, ne semble pas toujours optimal comme en témoignent les difficultés de la recherche d’une place en SGEE rencontrées par certains parents interrogés et la priorité d’accueil, qui est accordée ou non par les SGEE en milieu d’études à l’endroit de la clientèle étudiante. […] En 2009, les données de l’EUSG indiquaient clairement que le manque de places était trois fois plus souvent invoqué par les familles étudiantes comme motif pour ne pas faire garder leur enfant (garde régulière) comparativement aux autres familles avec enfants de moins de 5 ans. […] Les parents-étudiants rencontrés privilégient d’abord et avant tout un SGEE à proximité de leur résidence (dans leur quartier). […] Dans les SGEE en milieu d’études, même si les enfants d’étudiants sont généralement priorisés, ils ne constituent pas forcément la seule clientèle privilégiée. Ainsi, ces enfants n’ont pas toujours accès à ces places.» (p. i-ii)