Fonctionnement du circuit neuronal de la peur chez les jeunes anxieux, à risque d’anxiété et en bonne santé mentale

Fonctionnement du circuit neuronal de la peur chez les jeunes anxieux, à risque d’anxiété et en bonne santé mentale

Fonctionnement du circuit neuronal de la peur chez les jeunes anxieux, à risque d’anxiété et en bonne santé mentale

Fonctionnement du circuit neuronal de la peur chez les jeunes anxieux, à risque d’anxiété et en bonne santé mentales

| Ajouter

Référence bibliographique [20428]

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Cette thèse [par articles] s’intéresse […] à l’étude du circuit neuronal de la peur à l’adolescence en lien avec la présence de troubles anxieux et le risque d’en développer.» (p. xiii) The first «study examines age –and sex– related differences in fear processing and the underlying neural circuit during adolescence.» (p. 45) La seconde étude, qui fait l’objet de cette fiche, vise «à caractériser l’influence des troubles anxieux et du risque parental aux troubles anxieux chez les adolescents sur les réponses subjectives, physiologiques et neuronales à l’aide d’un paradigme de conditionnement différentiel et d’extinction de la peur validé chez les jeunes.» (p. 152)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
The sample for the second study is composed of three groups: «22 youth with a current diagnosis of anxiety disorder, […] 22 youth without past or current anxiety disorders, but at risk for anxiety due to their parents’ past or current anxiety disorders, and […] 32 psychiatrically healthy youth of psychiatrically healthy parents. Participants recruited were between 10 and 17 years of age […]. Anxious youth were recruited through the Anxiety Disorders Clinic of the Sainte-Justine University Hospital where they were treated for an anxiety disorder for the first time. At-risk youth were recruited through a non-profit organization (Phobies-Zéro), and flyers were distributed in medical clinics and mental health hospitals. Healthy comparisons were recruited in the community.» (p. 87)

Instruments :
- Questionnaires
- Grille d’observation

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


Les résultats de la seconde étude «ont permis de mettre en évidence des patrons de réponse spécifiques à la présence d’un trouble d’anxiété chez les jeunes. Ensuite, les résultats de cette étude suggèrent que les jeunes à risque familial de développer un trouble d’anxiété se situent sur un continuum vers les troubles anxieux. Rappelant que les jeunes à risque d’anxiété sont en bonne santé mentale, leur résilience à la psychopathologie parait s’expliquer par des capacités de régulation émotionnelle résiduelle maintenues par des mécanismes de compensation dans le circuit neuronal de la peur. Toutefois, comme le circuit neuronal de la peur montre déjà certaines altérations au conditionnement et que l’extinction des réponses subjectives et physiologiques de peur est sous-optimale, nous sommes portés à croire que ces jeunes demeurent fortement à risque de développer un trouble d’anxiété.» (p. 152)