Caractéristiques et évolutions récentes des familles au Québec : ce que révèlent les données du recensement de 2016

Caractéristiques et évolutions récentes des familles au Québec : ce que révèlent les données du recensement de 2016

Caractéristiques et évolutions récentes des familles au Québec : ce que révèlent les données du recensement de 2016

Caractéristiques et évolutions récentes des familles au Québec : ce que révèlent les données du recensement de 2016s

| Ajouter

Référence bibliographique [20368]

Quelle famille?, vol. 6, no 2, p. 1-17.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Ce bulletin «permet de produire une nouvelle photo de famille pour le Québec à partir des principaux traits qui caractérisent chacune [des] formes familiales sur le plan sociodémographique et de quantifier l’ampleur de certaines réalités par rapport à d’autres.» (p. 1)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Les données contenues dans ce document proviennent du recensement de 2016 mené par Statistique Canada.

Instruments :
Questionnaire

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


Dans ce bulletin, «il est d’abord question de situer la population par rapport à la famille et d’établir l’importance de certains grands types de familles sur une période de vingt ans, soit entre 1996 et 2016. Les principales configurations familiales observées lors du dernier recensement sont ensuite présentées. La deuxième section se consacre à l’examen des familles avec enfants, plus précisément à celui de certaines de leurs caractéristiques sociodémographiques en 2016. Il y est d’abord question des enfants, puis des parents et de leur conjugalité. Finalement, la troisième section présente l’évolution des caractéristiques des familles avec enfants entre 2006 et 2016 à partir de certains indicateurs. Elle se complète de comparaisons effectuées avec le reste du Canada, qui autorisent la mise en relief de similitudes et de différences entre les familles d’ici et de l’ensemble des autres provinces et territoires canadiens.» (p. 3)