La conciliation travail-vie personnelle : une analyse motivationnelle descriptive en contexte de PME

La conciliation travail-vie personnelle : une analyse motivationnelle descriptive en contexte de PME

La conciliation travail-vie personnelle : une analyse motivationnelle descriptive en contexte de PME

La conciliation travail-vie personnelle : une analyse motivationnelle descriptive en contexte de PMEs

| Ajouter

Référence bibliographique [20345]

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Ce mémoire a pour objectif général de mieux comprendre cet équilibre, communément désigné par le terme de conciliation travail-vie personnelle (CT-VP). Notamment, il a pour objectif de brosser un portrait de l’appréciation des mesures mises de l’avant dans les petites et moyennes entreprises (PME) afin de promouvoir une meilleure harmonisation des différentes sphères de vie des travailleurs.» (p. iii)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Les participants (n=85) de l’étude proviennent de deux PME de la région de Lanaudière au Québec.» (p. iv)

Instruments :
Questionnaire

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«[S]ur le plan professionnel, les résultats révèlent que pour tous les travailleurs, le soutien perçu de la part du supérieur immédiat et des collègues est important à la CT-VP. De façon plus détaillée, les femmes privilégient davantage le soutien de leur supérieur immédiat, alors que les hommes apprécient celui de leurs collègues de travail. Les travailleurs qui n’ont pas d’enfants ou qui ont un enfant estiment que le soutien le plus appréciable provient du milieu professionnel. […] Sur le plan de la qualité des relations familiales, on peut penser qu’une insuffisance au niveau des ressources financières constitue un problème pour les travailleurs de toutes les catégories d’âge et de genre. La répartition des tâches entre conjoints est un facteur important pour la CT-VP et ce, peu importe l’âge et le genre des travailleurs. Une mauvaise répartition des tâches ménagères rend la CT-VP plus difficile, surtout pour les jeunes travailleurs (35 ans et moins). Si les responsabilités professionnelles et personnelles (tâches domestiques et responsabilités familiales) sont bien organisées […] et que les relations au sein de la famille immédiate sont de qualité, cela constituerait une source d’encouragement pour le travailleur.» (p. 48-50)