La famille prend la parole : évaluation de l’implantation d’un protocole d’évaluation familiale (PEF) dans l’intervention clinique

La famille prend la parole : évaluation de l’implantation d’un protocole d’évaluation familiale (PEF) dans l’intervention clinique

La famille prend la parole : évaluation de l’implantation d’un protocole d’évaluation familiale (PEF) dans l’intervention clinique

La famille prend la parole : évaluation de l’implantation d’un protocole d’évaluation familiale (PEF) dans l’intervention cliniques

| Ajouter

Référence bibliographique [20302]

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«L’objectif général de cette étude est d’examiner le point de vue des parents sur l’utilisation par les intervenants en protection de la jeunesse d’un protocole d’évaluation [familiale] afin de documenter leurs besoins.» (p. 5)

Questions/Hypothèses :
«[Q]uelle est la perception des parents concernant les conditions et le processus de passation d’un protocole d’évaluation lors de leur entrée dans les services au Centre jeunesse de Québec et quelle est leur perception concernant l’utilité clinique de cette pratique?» (p. 2)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«La population à l’étude est constituée de familles suivies par les services du Centre Jeunesse de Québec - Institut universitaire (CJQ-IU) ayant passé au moins une fois le protocole d’évaluation familiale. Il s’agit de familles en situation de difficulté qui, pour diverses circonstances, n’ont pas été en mesure de garantir la sécurité ou de promouvoir le développement de leurs enfants.» (p. 20) «Au total, 12 parents ont été interviewés.» (p. iiii)

Instruments :
Questionnaires

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«Malgré certaines difficultés reliées à la longueur des questionnaires, à l’aspect répétitif de quelques questions ou encore au manque de nuance de certaines échelles de réponse proposées, l’appréciation globale du PEF [protocole d’évaluation familiale] et son utilité clinique ont été soulignées par une proportion importante de répondants. Ainsi, au-delà de facteurs pouvant alourdir la tâche des parents appelés à remplir les questionnaires, plusieurs d’entre eux mentionnent que les résultats au PEF reflètent de façon adéquate et juste leur situation familiale et que le processus leur a permis de réfléchir à leur situation familiale et, pour certains, de comparer leur propre vision de différentes composantes de leur fonctionnement familial avec celle des autres membres de leur famille (conjoint, adolescent). De plus, il semble que l’utilisation du PEF aide l’intervenant et la famille à cibler les aspects qui progressent bien, ou au contraire, qui fonctionnent moins bien, et à établir des objectifs dans l’intervention clinique. Les résultats semblent indiquer que l’utilisation du PEF, notamment après la présentation du bilan clinique, favorise le développement d’un lien de collaboration entre l’intervenant et son client, quoique certains répondants mentionnent que le lien avec leur intervenant était déjà positif avant la passation du PEF. La présence d’une collaboration et d’un lien de confiance entre le client et l’intervenant serait le fondement de l’alliance thérapeutique […].» (p. 55)