Comparaison de la détresse des proches aidantes d’un aîné atteint d’Alzheimer en cours d’accompagnement

Comparaison de la détresse des proches aidantes d’un aîné atteint d’Alzheimer en cours d’accompagnement

Comparaison de la détresse des proches aidantes d’un aîné atteint d’Alzheimer en cours d’accompagnement

Comparaison de la détresse des proches aidantes d’un aîné atteint d’Alzheimer en cours d’accompagnements

| Ajouter

Référence bibliographique [20287]

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Cette étude poursuit deux objectifs. En premier lieu, elle vise à comparer le niveau de détresse et l’état de santé des aidantes selon trois moments différents dans le parcours d’accompagnement d’un proche atteint de la maladie d’Alzheimer ou d’un trouble neurocognitif apparenté. En second lieu, l’étude vise à documenter et comparer la contribution de différentes variables, telles que la relation entre l’aidante et l’aîné, le nombre d’heures par semaine consacrées aux soins, le sentiment d’efficacité personnelle, les stratégies d’adaptation utilisées par l’aidante, le sentiment de culpabilité, le soutien social perçu, la présence de problèmes de comportement et de mémoire chez l’aîné, ainsi que le niveau d’autonomie de l’aîné sur le niveau de détresse et l’état de santé des aidantes selon les trois groupes.» (p. iii)

Questions/Hypothèses :
«Les hypothèses de la présente étude concernant le premier objectif étaient (1) que le groupe d’aidante en attente du placement présenterait un niveau de détresse supérieur aux deux autres groupes et un niveau de santé moindre en comparaison au groupe qui n’envisage pas le placement, et que (2) les aidantes du groupe dont le proche a été hébergé présenteraient un niveau de détresse supérieur et une santé moindre en comparaison aux aidantes qui n’envisagent pas le placement. Le second objectif était de nature davantage exploratoire. Tout de même, il était attendu que la contribution des différentes variables sur le niveau de détresse et l’état de santé varierait entre les trois groupes.» (p. 110)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«L’échantillon final est […] composé de 41 proches aidantes qui prennent soin d’un aîné atteint d’un trouble neurocognitif lié au vieillissement. Pour ce qui est du volet qualitatif de l’étude, 21 [de ces] proches aidantes ont été rencontrées pour une entrevue […].» (p. 25-26) Toutes les participantes sont aidantes auprès d’un parent ou de leur conjoint.

Instruments :
Questionnaire
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
- Analyse statistique
- Analyse de contenu

3. Résumé


«Les résultats quantitatifs confirment partiellement ces hypothèses, puisque la proportion de détresse élevée dans le groupe d’aidantes en attente de l’hébergement est supérieure à ce qui est observé chez les aidantes dont le proche est hébergé. [L]es proches aidantes des trois groupes présentent des proportions de détresse élevées nettement supérieures à ce qui est observé dans la population. Les résultats montrent que, malgré l’hébergement de l’aîné en CHSLD [centre d’hébergement de soins de longue durée] et le soulagement que cela peut représenter pour les proches aidantes, ces dernières continuent de présenter un niveau de détresse préoccupant, même plusieurs mois à la suite de l’hébergement de leur proche. […] En ce qui concerne le second objectif de l’étude, les […] analyses qualitatives tendent à indiquer que la contribution des différentes variables sur le niveau de détresse des proches aidantes varie selon le moment dans le parcours de l’accompagnement.» (p. 110-111) «En lien à la perception des aidantes quant aux impacts de la maladie de leur proche sur leur relation, le type de relation entretenu avec le proche (conjointe ou fille) semble amener davantage de variation dans les thèmes abordés que le moment dans le parcours de l’accompagnement.» (p. 107) Notamment, les conjointes ajoutent le thème du deuil des projets communs.