Implication des parents et des enseignants : quel lien avec la réussite scolaire des élèves du primaire?

Implication des parents et des enseignants : quel lien avec la réussite scolaire des élèves du primaire?

Implication des parents et des enseignants : quel lien avec la réussite scolaire des élèves du primaire?

Implication des parents et des enseignants : quel lien avec la réussite scolaire des élèves du primaire?s

| Ajouter

Référence bibliographique [20285]

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«L’objectif général de cette thèse vise à étudier les formes de l’implication des parents et des enseignants dans le cadre de la relation école-famille-communauté et l’impact de celles-ci sur la réussite scolaire au primaire. Plus spécifiquement, il se compose de trois objectifs, lesquels correspondent aux trois articles de la thèse. Le premier objectif, […] consiste à étudier, de manière théorique, les liens entre les formes de l’implication parentale (IMPP), le statut socioéconomique de la famille (SSE), et la réussite scolaire de l’élève. […] Le second objectif de cette thèse est d’étudier les formes de l’IMPP à partir du SSE de la famille, des formes de l’implication des enseignants (IMPE) et de cerner les liens avec la réussite scolaire des enfants au primaire. […] Le troisième objectif vise à cerner les formes de l’IMPP et l’IMPE à partir des discours des parents et des enseignants, et les forces et les faiblesses dans la relation entre les acteurs.» (p. iii-iv)

Questions/Hypothèses :
Article 1: «Quels sont les liens que les recherches permettent de dégager entre implication parentale, statut socio-économique et réussite scolaire?» (p. 105) Article 2: «1) Quelles sont les formes de l’IMPP qui influencent la réussite, en fonction des conditions socioéconomiques de la famille? 2) Quelles sont les formes de l’IMPP et de l’IMPE qui peuvent contribuer à la réussite scolaire dans le contexte de la collaboration É-F [école-famille]?» (p. 143) Article 3: «1) Quelles sont les formes de l’implication des parents et des enseignants, à partir des discours des acteurs? 2) Quelles sont les forces et les faiblesses dans la relation entre les parents et les enseignants?» (p. 197)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’article 1 se base sur des méta-analyses, plus particulièrement sur «des études qui mettaient l’accent sur la relation entre […] l’implication parentale, la réussite scolaire et les conditions socioéconomiques de la famille.» (p. 110). Pour l’article 2, «[l]’échantillon à l’étude se compose de 239 parents et 46 enseignants répartis dans sept écoles [primaires de la région de Québec].» (p. 134) Pour l’article 3, «des entrevues ont été menées auprès de 45 parents d’élèves du primaire et 14 enseignants dans sept écoles situées dans la région de la capitale de Québec.» (p. 192)

Instruments :
- Questionnaires (article 2)
- Guides d’entretien semi-directif (article 3)

Type de traitement des données :
Réflexion critique (article 1)
Analyse statistique (article 2)
Analyse de contenu (article 3)

3. Résumé


Pour l’article 1, «[l]’analyse a permis notamment de voir que les définitions différentes de l’IMPP, du SSE et des outils de mesure de la réussite contribuent à des différences dans les résultats des études à l’égard de l’impact de l’implication des parents sur la réussite scolaire des élèves.» (p. iii) «La mesure du poids de la variable SSE sur la réussite scolaire paraît ainsi largement dépendre de la façon de structurer cette variable. Or, en présence de la grande diversité des méthodes retenues pour évaluer celle-ci, les résultats paraissent peu comparables. Ainsi parmi les composantes de la variable SSE, il sera pertinent dans les futures recherches d’inclure non seulement la scolarité des parents et le revenu familial, mais aussi le type d’emploi des parents.» (p. 125-126) Pour l’article 2, les «résultats montrent que les formes de l’IMPP comme la communication É-F et les apprentissages à la maison, sont privilégiés par les parents et en même temps, qu’ils favorisent la réussite. L’étude confirme également que le sentiment de compétence parentale est un vecteur important dans la motivation des parents pour s’impliquer à l’école et à la maison. De plus, les résultats montrent que la scolarité des parents influence davantage la réussite et le choix des parents de s’impliquer auprès de leurs enfants que le revenu familial.» (p. iii) Dans l’article 3, les «résultats ont permis de voir les convergences dans les formes de l’IMPP et de l’IMPE comme la communication É-F et les apprentissages à la maison. De plus, en confrontant les raisons, les attentes et les perceptions des acteurs, les résultats ont dévoilé que le principal ressort de leur motivation est la réussite de l’élève. Globalement, les parents et les enseignants sont sensibles aux mêmes difficultés qui entourent leur relation: la distance entre É-F, le manque de communication, la perte de confiance du parent envers l’enseignant, le manque de temps etc. Les partenaires reconnaissaient que le climat est globalement favorable à la collaboration. Toutefois, les forces et les faiblesses qui ressortent du discours des acteurs ont permis de nuancer et de mieux cerner les tensions qui entourent la relation entre parents et enseignants.» (p. iv)