Prévention en matière de violence conjugale et d’agression sexuelle : besoins des répondantes du réseau de la santé et des services sociaux. Rapport

Prévention en matière de violence conjugale et d’agression sexuelle : besoins des répondantes du réseau de la santé et des services sociaux. Rapport

Prévention en matière de violence conjugale et d’agression sexuelle : besoins des répondantes du réseau de la santé et des services sociaux. Rapport

Prévention en matière de violence conjugale et d’agression sexuelle : besoins des répondantes du réseau de la santé et des services sociaux. Rapports

| Ajouter

Référence bibliographique [20087]

Prévention en matière de violence conjugale et d’agression sexuelle : besoins des répondantes du réseau de la santé et des services sociaux. Rapport. Québec: Gouvernement du Québec, Institut national de santé publique Québec, Direction du développement des individus et des communautés.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Cette étude a pour but de faciliter la planification et la mise en œuvre d’actions régionales et locales de prévention en VCAS [violence conjugale et agression sexuelle]. Ses objectifs sont les suivants: […] Faire une description sommaire de la place qu’occupe la prévention en matière de VCAS dans les CSSS [centre de santé et services sociaux] et les ASSS [agences de la santé et de services sociaux]; […] Identifier les facteurs qui influencent le déploiement des activités de prévention en matière de VCAS; […] Connaître le point de vue des responsables de ces dossiers à l’échelle régionale et locale sur leurs besoins de soutien et d’accompagnement en matière de prévention; […] Faire ressortir les pistes de solutions jugées prioritaires par les responsables de ces dossiers pour mieux les soutenir dans leur rôle; […] Dégager des orientations visant à favoriser le déploiement d’activités d’interventions en matière de VCAS.» (p. 9)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’échantillon est composé de 25 professionnels de la santé et de 9 gestionnaires dans des établissements de santé (CSSS et ASSS), répartis dans les 16 régions administratives du Québec.

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


À la lumière de leur recherche, les auteures constatent que «[l]a totalité des répondantes a reconnu l’importance de prévenir la VC [violence conjugale] et les AS [agressions sexuelles]. Certaines ne semblent cependant pas convaincues que les activités de prévention doivent être menées en CSSS. Lorsqu’on compile l’ensemble des activités et des tâches réalisées en lien avec la prévention de la violence conjugale et des agressions sexuelles tant dans les ASSS que dans les CSSS, il en ressort toutefois qu’une gamme assez vaste d’activités de prévention sont réalisées à travers le Québec. [Également, un] consensus se dégage à l’effet que les personnes qui planifient, réalisent, accompagnent et soutiennent le déploiement d’activités de prévention ne se sentent pas toujours appuyées par leurs autorités pour le faire. […] De plus, plusieurs résultats font état de la perception de la part des répondantes d’un manque de leadership des autorités à tous les niveaux et de l’absence d’orientations claires et explicites en matière de prévention de la VC et des AS. […] En somme, même si la perception générale d’un déficit de leadership, de soutien et de connaissances en matière de prévention de la VC et des AS peut être justifiée, force est de constater qu’il existe tout de même un écart entre ce qui est connu et disponible pour lutter contre la VC et les AS, et la perception qu’en ont les répondantes.» (p. 32-33)