Articulation emploi-famille : le secteur de l’économie sociale, un secteur innovateur en matière de GRH?

Articulation emploi-famille : le secteur de l’économie sociale, un secteur innovateur en matière de GRH?

Articulation emploi-famille : le secteur de l’économie sociale, un secteur innovateur en matière de GRH?

Articulation emploi-famille : le secteur de l’économie sociale, un secteur innovateur en matière de GRH?s

| Ajouter

Référence bibliographique [19979]

@GRH, vol. 2, no 23, p. 121-145.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Nous intéressant à l’effet du mode de gestion des organisations (plus participatif dans l’économie sociale vs les autres), nous avons voulu étudier l’offre de mesures dans les entreprises d’économie sociale afin de déterminer si ces organisations répondent mieux aux demandes de leur personnel ayant des enfants et si ces personnes peuvent bénéficier de mesures de conciliation appropriées. Nous avons aussi voulu déterminer comment s’explique cette offre plus importante de mesures.» (p. 124)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Une enquête de type quantitative a d’abord été effectuée auprès de 1153 répondants, soient 423 personnes travaillant dans le secteur des entreprises d’économie sociale (par exemple des Centres à la petite enfance, des coopératives et des organismes à but non lucratif), 187 personnes travaillant dans le secteur policier, 418 personnes du secteur du travail social et 152 personnes du secteur infirmier. Des entrevues ont ensuite été réalisées avec certains de ces participants. (p. 127)

Instruments :
- Questionnaire
- Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse statistique
Analyse de contenu

3. Résumé


«Au terme de notre analyse des résultats quantitatifs et qualitatifs de cette recherche, nous pouvons affirmer que les entreprises d’économie sociale sont des organisations qui présentent des éléments intéressants en matière de GRH [gestion des ressources humaines]. Elles se distinguent souvent des autres en ce qui concerne l’offre de mesures de conciliation et ceci permet d’expliquer, en partie du moins, la meilleure satisfaction des salariés. Les données qualitatives des entretiens permettent de soutenir la proposition que c’est le mode de gestion plus collectif, participatif ou démocratique, les valeurs propres à l’économie sociale et la mission de plusieurs des organismes d’économie sociale qui expliquent le soutien organisationnel plus important et l’offre de mesures plus conséquente dans ce secteur, comparativement aux autres. [Cette étude] confirme que ce secteur offre plus de soutien aux employés en matière de conciliation emploi-famille que ce n’est le cas dans plusieurs organisations du secteur public (travail social, policier, infirmier). De plus, non seulement les mesures de conciliation y sont-elles plus développées, mais surtout les salariés se sentent clairement à l’aise pour les utiliser, considèrent que leur milieu favorise la conciliation emploi-famille […].» (p. 139-140)