Implication parentale et réussite éducative : différences selon la région de naissance du parent

Implication parentale et réussite éducative : différences selon la région de naissance du parent

Implication parentale et réussite éducative : différences selon la région de naissance du parent

Implication parentale et réussite éducative : différences selon la région de naissance du parents

| Ajouter

Référence bibliographique [19969]

Revue des sciences de l’éducation, vol. 43, no 1, p. 209-247.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«La présente étude vise à établir dans quelle mesure l’implication parentale dans le suivi scolaire est associée au rendement et à l’engagement scolaire d’élèves du primaire qui sont issus de l’immigration.» (p. 209)

Questions/Hypothèses :
«Nous nous attendons donc à ce que l’association entre les dimensions de l’implication parentale (lien comportemental et affectif avec l’école, soutien et encadrement lors des devoirs, importance accordée à la réussite scolaire et communication parent-enfant au sujet de l’école) et les dimensions de la réussite éducative (rendement scolaire, engagement scolaire affectif, cognitif et comportemental) varient selon la région de naissance du parent.» (p. 220)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Au total, 296 élèves répartis dans cinq écoles montréalaises situées en milieu défavorisé ainsi que leur parent et leur enseignant ont participé à cette étude longitudinale.» (p. 209) «Le devis comportait trois temps de mesures, répartis sur une même année scolaire.» (p. 221)

Instruments :
Questionnaires

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«Les résultats indiquent qu’il existe des différences significatives entre les parents nés au Canada, en Afrique du Nord et dans les Antilles. Ces différences reflètent l’hétérogénéité qui prévaut au sein de la population immigrante et renforce l’importance de prendre en compte les sous-groupes qui constituent celle-ci. Comme nous nous y attendions, des différences sur le plan de l’association entre les pratiques parentales d’implication dans le suivi scolaire et la réussite éducative de l’élève ont été constatées. Ces résultats […] semblent témoigner d’une particularité du sous-groupe de parents originaires des Antilles [qui] se distinguent des deux autres sous-groupes par le fait que les discussions sur une base régulière avec leur enfant à propos de l’école sont associées à un faible rendement scolaire chez ce dernier. Nous remarquons également que les parents antillais qui exercent un encadrement assidu durant la période des devoirs voient leur enfant moins enclin à suivre les instructions en classe, à faire des efforts pour réussir en mathématiques et en français. Il est possible que ces résultats soient le reflet de la réaction du parent antillais qui, face aux difficultés éprouvées par son enfant, adopte un suivi scolaire plus serré, notamment en encadrant la période des devoirs et en discutant sur une base régulière avec l’enfant à propos de son vécu scolaire.» (p. 234)