Violence agie ou subie par les jeunes issus de la diversité culturelle : bilan de la recherche québécoise

Violence agie ou subie par les jeunes issus de la diversité culturelle : bilan de la recherche québécoise

Violence agie ou subie par les jeunes issus de la diversité culturelle : bilan de la recherche québécoise

Violence agie ou subie par les jeunes issus de la diversité culturelle : bilan de la recherche québécoises

| Ajouter

Référence bibliographique [19968]

Alterstice - Revue internationale de la recherche interculturelle, vol. 6, no 2, p. 41-58.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Les auteures font un bilan des conclusions des différentes études québécoises sur les violences agies ou subies par des jeunes issus de la diversité culturelles.

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
À l’aide de différentes bases de données (Dialog, Santécom, Érudit, Sign@l, Atrium et Thèses Canada, METISS, SHERPA), les auteures ont recensé 44 études québécoises réalisées entre 2000 et 2014.

Type de traitement des données :
Recension

3. Résumé


«Les études ayant traité de la violence subie montrent que les jeunes issus de la diversité culturelle sont surreprésentés dans le système de protection de l’enfance et qu’ils présentent souvent un profil désavantagé, notamment en ce qui a trait au statut socioéconomique. Ces caractéristiques combinées à un manque de formation chez les intervenants et à la présence de malentendus inhérents à une divergence sur le plan des valeurs pourrait [sic ]expliquer cette surreprésentation. Les difficultés associées au processus migratoire et d’insertion dans la société d’accueil peuvent contribuer à rendre les familles plus vulnérables au stress ainsi qu’à une série d’autres problèmes psychosociaux susceptibles de nuire aux relations parents-enfants, d’affecter ou même de compromettre le développement des enfants […]. Malheureusement, on ne compte que trop peu d’études portant sur les défis et les obstacles à l’intégration des jeunes et de leurs parents issus de l’immigration qui reçoivent des services en protection de l’enfance, ce qui fait que certaines questions demeurent. […] Les autres formes recensées de violence subie par les jeunes issus de la diversité culturelle sont l’agression sexuelle, la discrimination et les violences basées sur l’honneur. Les études évoquent des pistes d’explication systémiques, individuelles et familiales, illustrant ainsi la grande complexité de ces problématiques.» (p. 49)