Bilan et efficacité des pratiques auprès des enfants issus de la diversité ethnoculturelle en protection de la jeunesse

Bilan et efficacité des pratiques auprès des enfants issus de la diversité ethnoculturelle en protection de la jeunesse

Bilan et efficacité des pratiques auprès des enfants issus de la diversité ethnoculturelle en protection de la jeunesse

Bilan et efficacité des pratiques auprès des enfants issus de la diversité ethnoculturelle en protection de la jeunesses

| Ajouter

Référence bibliographique [19818]

Défi jeunesse, vol. 23, no 2, p. 53-61.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Cet article «dresse un bilan des pratiques de protection de la jeunesse spécifiques aux enfants issus de la diversité ethnoculturelle et à leur famille.» (p. 54)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


«Selon les résultats du présent bilan, on peut conclure que les organisations de protection de la jeunesse se préoccupent de l’adaptation des services courants aux caractéristiques et aux besoins particuliers de leurs clientèles de communautés ethnoculturelles. Le bilan réfère à plusieurs ingrédients jugés essentiels à une offre de services adaptés aux besoins linguistiques et culturels de la clientèle de groupes ethnoculturels […], dont le recours à une expertise interculturelle, l’adaptation des contenus d’activités, de la formation continue, l’adaptation linguistique et culturelle des vecteurs d’information, le partenariat avec des organismes communautaires, le recours à des interprètes et le partage des connaissances et des outils adaptés. […] Le présent bilan permet aussi de constater que l’hébergement et le placement constituent un secteur particulièrement visé par l’adaptation des pratiques. Un tel résultat reflète l’importance accordée à la préservation de l’identité culturelle des enfants placés et au maintien des liens d’attachement significatifs avec leur famille et leur communauté d’appartenance. [En outre, on] retrouve certes une préoccupation dans certains établissements pour l’amélioration du recrutement des familles d’accueil issues de la diversité ethnoculturelle et le pairage avec les enfants issus de la diversité ethnoculturelle, mais rien au niveau de l’adaptation des programmes en hébergement ou du soutien aux parents substituts ainsi qu’aux jeunes placés permettant de mieux tenir compte de leurs caractéristiques et de leurs besoins […].» (p. 58-59)