La transition de la vie militaire à la vie civile : Enjeux transitoires pour les anciens combattants

La transition de la vie militaire à la vie civile : Enjeux transitoires pour les anciens combattants

La transition de la vie militaire à la vie civile : Enjeux transitoires pour les anciens combattants

La transition de la vie militaire à la vie civile : Enjeux transitoires pour les anciens combattantss

| Ajouter

Référence bibliographique [19773]

Revue canadienne de service social / Canadian Social Work Review, vol. 34, no 2, p. 275-297.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«[L]es objectifs de cette recherche sont de déterminer et d’analyser les principaux enjeux transitoires vécus dans le passage de la vie militaire à la vie civile des hommes et des femmes qui ont été libérés des FAC [Forces armées canadiennes] et de comparer ces enjeux en fonction des types de libération (médicale ou volontaire).» (p. 279)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«[L]’échantillon de cette enquête est composé de 17 anciens combattants.» (p. 280) Ceux-ci «ont tous le français comme langue d’usage à la maison, habitent dans la province de Québec (dans un total de huit régions) et ont été libérés depuis un maximum de 60 mois des FAC.» (p. 280)

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


Les participants «vivent des sentiments négatifs lors de la transition et reconnaissent que le passage du temps permet une adaptation graduelle à la vie civile. Sept enjeux transitoires ont été identifiés dont les pertes liées au mode de vie militaire, la composante occupationnelle et la santé ainsi que l’accès aux services de santé de la province. Ils ne sont pas préparés adéquatement sur tous les aspects de leur vie lors de leur transition. L’expérience transitoire est différente entre ceux libérés médicalement et ceux libérés volontairement.» (p. 275) L’auteur remarque que les problèmes familiaux peuvent marquer l’expérience transitoire. À cet égard, «[q]uatre participants mentionnent qu’un enjeu d’importance est celui d’avoir à négocier avec des problèmes familiaux en même temps que la transition de la vie militaire à la vie civile.» (p. 290). L’auteur note que les familles se retrouvent isoler et souffre de la perte du soutien offert par l’armée.