Environnement socioculturel et intentions migratoires chez les jeunes du Saguenay

Environnement socioculturel et intentions migratoires chez les jeunes du Saguenay

Environnement socioculturel et intentions migratoires chez les jeunes du Saguenay

Environnement socioculturel et intentions migratoires chez les jeunes du Saguenays

| Ajouter

Référence bibliographique [1975]

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« Dans l’objectif d’approfondir le processus menant à la migration, nous explorerons plus spécifiquement les intentions migratoires des jeunes. Articulée autour des principes de la théorie de l’attraction-répulsion (push and pull), cette recherche vise à faire ressortir l’ensemble des facteurs territoriaux qui interviennent lors de la prise de décision de migrer. » (p. 2)

Questions/Hypothèses:
L’auteure cherche à répondre aux questions suivantes : « [...] si les jeunes privilégient les villes de Québec et de Montréal au moment de leur premier départ, comment interpréter cette décision? Cette question nous amène plus spécifiquement à nous interroger sur les aspirations des jeunes en matière de qualité de vie. Quels sont les territoires valorisés par les jeunes des régions périphériques ? Est-ce que le mode de vie idéal passe par un cadre de vie métropolitain ? Quels sont les attributs territoriaux indispensables à la qualité de vie des jeunes lors de leur passage à la vie adulte ? » (p. 34)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Dix filles et neuf garçons âgés entre 18 et 24 ans.

Instruments:
Guide d’entretien semi-dirigé

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


« Peu importe qu’ils soient migrants ou non, les jeunes sont davantage immergés dans un univers de mobilité géographique que les générations précédentes. […] Cette grande propension à la mobilité chez les jeunes est notamment mise en évidence à travers les mouvements migratoires effectués entre les régions du Québec à chaque année. [..] Comme c’est en grande partie sur la jeunesse que reposent la vitalité et l’avenir de ces territoires, le départ des jeunes des milieux périphériques demeure un enjeu majeur pour le développement régional. Même si plusieurs travaux ont été effectués sur la migration des jeunes au cours des dix dernières années, on constate que les attributs territoriaux indispensables à la qualité de vie de ces individus ont peu été pris en compte dans ces études. Par conséquent, comme certains travaux ont fait ressortir que les jeunes étaient particulièrement attirés par la culture urbaine des grands centres au tournant de la vingtaine […], il s’agira de voir s’il existe un lien entre le type d’environnement socioculturel qui existe dans une ville de taille intermédiaire et les intentions migratoires des jeunes. » (p. 8-9) L’auteure aborde notamment la question de la famille qui est, pour certains, un motif pour rester au Saguenay.