La séparation parentale et la recomposition familiale au prisme de la diversité sexuelle et de genre : les expériences de parents et beaux...

La séparation parentale et la recomposition familiale au prisme de la diversité sexuelle et de genre : les expériences de parents et beaux...

La séparation parentale et la recomposition familiale au prisme de la diversité sexuelle et de genre : les expériences de parents et beaux...

La séparation parentale et la recomposition familiale au prisme de la diversité sexuelle et de genre : les expériences de parents et beaux...

| Ajouter

Référence bibliographique [19618]

Lavoie, Kévin, Bédard, Isabelle et Petit, Marie-Pier. 2016. «La séparation parentale et la recomposition familiale au prisme de la diversité sexuelle et de genre : les expériences de parents et beaux-parents LGBT et de leurs enfants». Dans Séparation parentale, recomposition familiale : Enjeux contemporains , sous la dir. de Marie-Christine Saint-Jacques, Robitaille, Caroline, St-Amand, Annick et Lévesque, Sylvie, p. 73-90. Québec: Presses de l’Université du Québec.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Dans ce chapitre qui a pour but de situer les réalités des parents et beaux-parents lesbiens, gais, bisexuels et trans (LGBT) et de leurs enfants, nous nous attardons plus particulièrement à documenter les savoirs entourant la séparation parentale et la recomposition de la famille.» (p. 73)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


«Les familles homoparentales sont de plus en plus visibles au sein des constellations familiales québécoises. Grâce à plus de quarante ans de recherches, leurs réalités sont bien documentées, comparativement à celles des familles transparentales, au sujet desquelles les études demeurent, à ce jour, très récentes et souvent exploratoires. Les savoirs actuels montrent que les expériences de séparation parentale et de recomposition familiale des parents LGBT et des membres de leur entourage sont similaires à maints égards à celle des parents hétérosexuels cisgenres. Néanmoins, les mythes associés à la diversité sexuelle et de genre, l’absence ou la rareté de sources de soutien et les réactions négatives des proches à l’annonce de l’homosexualité, de la bisexualité ou de l’identité trans du parent sont des facteurs pouvant influencer défavorablement leurs processus d’adaptation, voire exacerber les conflits entre les membres de la famille. A contrario, une ouverture à l’égard des réalités LGBT, consolidée par des connaissances avérées, permet de déconstruire certains préjugés encore tenaces dans notre société. Le présent chapitre s’inscrit justement dans cette volonté de démystifier les réalités gaies, lesbiennes, bisexuelles et trans dans le champ des études sur la séparation parentale et la recomposition de la famille.» (p. 90)