Conciliation emploi-famille et porosité des temps sociaux chez les avocats et les avocates : des stratégies de report et d’intensification pour arriver à concilier?

Conciliation emploi-famille et porosité des temps sociaux chez les avocats et les avocates : des stratégies de report et d’intensification pour arriver à concilier?

Conciliation emploi-famille et porosité des temps sociaux chez les avocats et les avocates : des stratégies de report et d’intensification pour arriver à concilier?

Conciliation emploi-famille et porosité des temps sociaux chez les avocats et les avocates : des stratégies de report et d’intensification pour arriver à concilier?s

| Ajouter

Référence bibliographique [19587]

Revue Femmes et Droit / Canadian Journal of Women and the Law, vol. 26, no 2, p. 402-426.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Notre recherche avait [...] pour but de vérifier dans quelle mesure la pratique de la profession d’avocat a évolué au fil des ans pour permettre de concilier emploi et famille, et ce, dans les différents milieux de travail et types de pratique. […] Nous souhaitions mieux comprendre l’influence du genre et de la conciliation sur le parcours professionnel et familial des femmes et des hommes avocats, les choix et les renoncements qu’ils avaient faits, et voir comment certains arrivent à concilier, quelles stratégies ils déploient à cet égard.» (p. 409)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Sur 115 avocats qui se sont initialement portés volontaires, nous en avons retenu 46, soit 17 hommes et 29 femmes, en cherchant à couvrir la diversité des milieux de travail.» (p. 410)

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«Nous avons pu le constater, les avocats bénéficient souvent d’une grande autonomie et d’une bonne flexibilité dans l’organisation de leur temps de travail […].» (p. 424) «Néanmoins, lorsqu’ils ont des enfants et doivent concilier le travail avec la vie familiale, les avocats développent des stratégies pour ''faire les heures facturables'', mieux performer, sans trop déborder sur leur temps personnel ou familial. Dans certains cas, cela se présente sous forme de report d’activités, mais dans d’autres il y a aussi intensification du travail au bureau, élimination de la pause de dîner, recours au répondeur, suppression des pauses café, des échanges avec les collègues, etc. […] Certains peuvent tenter de fixer les horaires en fonction de leurs obligations familiales (déplacements à la garderie ou à l’école pour y déposer et reprendre les enfants), mais cela n’est pas toujours facile. […] Par ailleurs, il est généralement plus facile pour les hommes de séparer les deux sphères, car il est plus fréquent qu’ils soient moins investis dans la vie familiale. Par contre, les jeunes avocats qui sont fortement investis dans la sphère familiale ont autant de difficulté que les femmes à ne pas se laisser envahir par les activités professionnelles à la maison […].» (p. 424-425)