''La maman est l’économe de la maison'' : la Ligue ouvrière catholique et la consommation quotidienne au Québec, 1939-1954

''La maman est l’économe de la maison'' : la Ligue ouvrière catholique et la consommation quotidienne au Québec, 1939-1954

''La maman est l’économe de la maison'' : la Ligue ouvrière catholique et la consommation quotidienne au Québec, 1939-1954

''La maman est l’économe de la maison'' : la Ligue ouvrière catholique et la consommation quotidienne au Québec, 1939-1954s

| Ajouter

Référence bibliographique [19579]

Revue d’Histoire de l’Amérique Française, vol. 70, no 1-2, p. 139-161.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Cet article explore les représentations de la consommation véhiculées par la Ligue ouvrière catholique au Québec, entre 1939 et 1954, en s’intéressant particulièrement aux influences du genre, de la classe sociale et de la religion.» (p. 139)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’auteure utilise surtout «le dépouillement des deux journaux de la Ligue, Le Mouvement ouvrier (1939-1944) et Le Front ouvrier (1944-1954)» (p. 139), mais s’appuie également «sur l’analyse de quelques publications ponctuelles, des rapports annuels et des procès-verbaux de divers comités tirés du fonds d’archives de [la Ligue].» (p. 144)

Type de traitement des données :
Analyse de contenu
Réflexion critique

3. Résumé


À la lumière de ses recherches, l’auteure conclut que, «si pour la Ligue ouvrière catholique, la consommation doit avant tout servir à soulager les crises morale et matérielle vécues par les familles ouvrières, c’est davantage les femmes qui sont appelées à agir en ce sens. Le discours sur ces questions forgé par et pour des femmes en témoigne bien. Dans un contexte où le coût de la vie augmente sans cesse, elles doivent équilibrer le budget familial et ''savoir acheter'', tout en intensifiant leur travail domestique. L’invitation à l’action sociale en matière de consommation lancée aux ménagères ouvrières par la section féminine de la Ligue semble toutefois ne pas avoir débouché sur une intervention plus directe.» (p. 159-160)