Exploration de la validité psychométrique de l’Échelle du Souvenir Maternel de l’Engagement Scolaire

Exploration de la validité psychométrique de l’Échelle du Souvenir Maternel de l’Engagement Scolaire

Exploration de la validité psychométrique de l’Échelle du Souvenir Maternel de l’Engagement Scolaire

Exploration de la validité psychométrique de l’Échelle du Souvenir Maternel de l’Engagement Scolaires

| Ajouter

Référence bibliographique [19575]

Revue de Psychoéducation, vol. 45, no 2, p. 431-452.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«La présente étude vise à explorer la validité d’une mesure du souvenir maternel de l’engagement scolaire et à en examiner les liens avec la performance scolaire des enfants, dans le but de mieux comprendre les mécanismes de la transmission intergénérationnelle de la réussite scolaire.» (p. 436)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«L’échantillon retenu pour la présente étude inclut 373 mères dont l’enfant était en maternelle […]. Les mères et les élèves participaient à un projet longitudinal plus large (Capuano et al., 2001; Letarte et al., 2008) ayant cours dans 52 écoles réparties dans huit commissions scolaires de l’Estrie.» (p. 437)

Instruments :
Questionnaire

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«Les résultats des analyses de validité prédictive suggèrent que les enfants dont les mères conservent le souvenir d’avoir été engagées au plan comportemental présentent une performance scolaire plus élevée. Plus précisément, les mères qui rapportent avoir été davantage assidues et disciplinées lorsque venait le temps de faire leurs devoirs voient leur enfant obtenir un score plus élevé à des épreuves de mathématiques, de lecture et d’écriture administrées en première année du primaire. Le souvenir maternel de l’engagement comportemental est donc positivement associé au rendement de l’élève […]. Les mères qui se rappellent avoir fait preuve d’assiduité et de discipline alors qu’elles étaient enfants manifestent possiblement ces mêmes caractéristiques une fois parvenues à l’âge adulte et les ont peut-être généralisées à leur rôle parental. […] Les résultats suggèrent également que la dimension cognitive du souvenir maternel n’est pas associée à la performance de l’élève lorsque son niveau de vocabulaire ainsi que le revenu familial et le niveau de scolarité de sa mère sont pris en compte. Il est toutefois possible que cette variable y soit indirectement associée et que des variables médiatrices entrent en ligne de compte.» (p. 446)