Early Environment and Major Depression in Young Adults: A Longitudinal Study

Early Environment and Major Depression in Young Adults: A Longitudinal Study

Early Environment and Major Depression in Young Adults: A Longitudinal Study

Early Environment and Major Depression in Young Adults: A Longitudinal Studys

| Ajouter

Référence bibliographique [1939]

Psychiatry Research, vol. 161, no 2, p. 170-176.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Déterminer si l’incubation post-natale est liée à un taux plus élevé de troubles dépressifs à l’âge de 15 et 21 ans, en tenant compte de la condition périnatale, des complications obstétriques et des facteurs familiaux.

Questions/Hypothèses :
« Is there an association between incubator care and major depression at age 21, controlling for family adversity and maternal depression? » (p. 172)
« Is there an association between incubator care and major depression at age 15, controlling for family adversity and maternal depression? » (p. 173)
« Is there still an association between incubator care and major depression at age 21, when using a simplified model avoiding multicollinearity between dependent variables? » (p. 173)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Le sous-échantillon était constitué de 1212 jeunes adultes francophones âgés de 21 ans de la région de Québec. Ceux-ci ont été sélectionnés dans un échantillon de 1903 participants d’une étude longitudinale lancée en 1986 (Cote et al., 2002). Les chercheurs ont également consulté les dossiers médicaux des enfants du sous-échantillon (pour les données périnatales, post-natales et obstétriques).

Instruments :
- Évaluation psychiatrique des participants et de leurs mères par le biais d’entrevues. Le Diagnostic Interview Schedule for Children (DISC 2) a été utilisé à l’âge de 15 ans et le Diagnostic Interview Schedule (DIS, critère DSM-III-R) a été utilisé à l’âge de 21 ans. Le DIS a aussi été utilisé lors de l’évaluation des mères.
- Index of family adversity (Tremblay et al., 1991) (p. 172)

Type de traitement des données :
Analyse statistique
Analyse de contenu

3. Résumé


Afin de déterminer la corrélation entre l’incubation post-natale et le développement de troubles dépressifs majeurs, un échantillon de 1212 jeunes adultes a été étudié. Les chercheurs ont tenu compte des données périnatales et obstétriques, ainsi que des facteurs familiaux, dont la dépression maternelle. Les participants ont été évalués à l’âge de 15 et 21 ans, ainsi que leurs mères alors que leur enfant était âgé de 15 ans. Les chercheurs ont observé que l’incubation d’un nouveau-né diminuait les risques de dépression majeure à 21 ans. Ce résultat est confirmé à l’âge de 15 ans, mais seulement chez les participants de sexe féminin. Afin d’expliquer cette diminution des risques de dépression, les chercheurs croient que l’incubation, directement ou indirectement, déclenche une chaîne d’événements biologiques ou émotionnels dont la compréhension faciliterait la prévention des troubles dépressifs majeurs.