Stratégies parentales déployées pour soutenir l’expérience socioscolaire d’élèves récemment immigrés : un fort investissement ''en marge'' de l’école

Stratégies parentales déployées pour soutenir l’expérience socioscolaire d’élèves récemment immigrés : un fort investissement ''en marge'' de l’école

Stratégies parentales déployées pour soutenir l’expérience socioscolaire d’élèves récemment immigrés : un fort investissement ''en marge'' de l’école

Stratégies parentales déployées pour soutenir l’expérience socioscolaire d’élèves récemment immigrés : un fort investissement ''en marge'' de l’écoles

| Ajouter

Référence bibliographique [19379]

Alterstice - Revue internationale de la recherche interculturelle, vol. 6, no 1, p. 121-132.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Cet article vise à mettre en lumière certaines stratégies déployées par des parents récemment immigrés pour soutenir l’expérience socioscolaire de leurs enfants à l’école de la société d’accueil, selon des modalités qui ne sont pas toujours visibles par l’école.» (p. 121)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«[N]otre recherche a été réalisée par des entrevues semi-dirigées faites auprès de 25 familles immigrantes: 17 mères, 3 pères et 5 couples père-mère. Ces familles vivaient à Montréal depuis six mois à neuf ans, avaient au moins un enfant né dans leur pays d’origine et avaient des enfants qui fréquentaient l’école publique ou privée francophone au Québec. Les parents rencontrés étaient originaires de 11 pays d’origine […].» (p. 124)

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«Nos résultats soulignent un décalage intéressant entre la mobilisation et la proactivité accrues de nombreux parents et l’invisibilité de ces dernières pour le milieu scolaire, surtout lorsque le rôle de parent d’élève s’exerce dans l’intimité du milieu familial ou dans divers contextes communautaires. De plus, l’actualisation du rôle de parent d’élève ''à l’école'' est, entre autres, tributaire des possibilités que le personnel scolaire offre aux parents de déroger aux modalités habituellement attendues par l’école.» (p. 121) «Notre étude montre […] l’importance accordée par de nombreux parents à diverses facettes de la fonction parentale. De nombreuses stratégies parentales, qui visent l’accès à de meilleures conditions de scolarisation dans la société d’accueil, se déclinent ainsi à l’écart de l’école, par exemple préparer l’enfant à l’entrée à l’école québécoise en lui payant des cours particuliers de français, faire des exercices scolaires supplémentaires avec les enfants, choisir l’école de l’enfant en dehors de celle assignée par la commission scolaire, opter pour l’école privée malgré des moyens financiers restreints.» (p. 129)