Plan d’action sur le trouble du spectre de l’autisme 2017-2022–Des actions structurantes pour les personnes et leur famille

Plan d’action sur le trouble du spectre de l’autisme 2017-2022–Des actions structurantes pour les personnes et leur famille

Plan d’action sur le trouble du spectre de l’autisme 2017-2022–Des actions structurantes pour les personnes et leur famille

Plan d’action sur le trouble du spectre de l’autisme 2017-2022–Des actions structurantes pour les personnes et leur familles

| Ajouter

Référence bibliographique [19318]

Plan d’action sur le trouble du spectre de l’autisme 2017-2022–Des actions structurantes pour les personnes et leur famille. Québec: Gouvernement du Québec, Ministère de la Santé et des Services sociaux, Direction des communications.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
L’objectif du document est de faire le bilan de la situation quant aux besoins des personnes atteintes d’un trouble du spectre de l’autisme (TSA) et de leur famille, et aux services qui leur sont fournis, en plus de cerner les fondements du plan d’action gouvernemental pour la période 2017-2022.

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


Le plan d’action aborde les questions du délai de l’octroi des services, des modes d’intervention, des services intersectoriels, des milieux de vie et de l’accessibilité des services pour les gens atteint d’un TSA et leur famille. Concernant les besoins spécifiques des familles, le document révèle que «les familles ne reçoivent pas tout le soutien nécessaire, notamment le soutien psychosocial au moment de l’annonce du diagnostic et tout au long du parcours de leur enfant, ce qui peut avoir des répercussions sur l’ensemble de la famille. Plusieurs organismes communautaires et certaines associations de parents offrent divers services de soutien aux familles (maisons de répit, camps de vacances, services de jour, hébergement de fin de semaine, etc.). […] On observe que [l]e manque de variété des mesures est aussi relevé, notamment pour tenir compte de la conciliation travail-famille, de la présence de plus d’un enfant ayant un TSA dans la famille, du vieillissement des parents, de la prévention de l’épuisement et de la détresse parentale, etc.» (p. 23) Le plan d’action fournit dix objectifs à réaliser pour mieux servir les besoins des familles dont un membre est atteint d’un TSA.