S’accorder en genre et en nombre : exploration des ententes relatives à l’exclusivité sexuelle et émotionnelle et contexte d’émergence de leur diversification au sein des relations conjugales

S’accorder en genre et en nombre : exploration des ententes relatives à l’exclusivité sexuelle et émotionnelle et contexte d’émergence de leur diversification au sein des relations conjugales

S’accorder en genre et en nombre : exploration des ententes relatives à l’exclusivité sexuelle et émotionnelle et contexte d’émergence de leur diversification au sein des relations conjugales

S’accorder en genre et en nombre : exploration des ententes relatives à l’exclusivité sexuelle et émotionnelle et contexte d’émergence de leur diversification au sein des relations conjugaless

| Ajouter

Référence bibliographique [19216]

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Ce mémoire vise […] à répondre aux objectifs suivants : 1) dresser le portrait des participants qui s’engagent dans les relations dyadiques monogames, dyadiques ouvertes et polyamoureuses; 2) contraster les règles rapportées par les participants en relation dyadique ouverte et polyamoureuse; et 3) explorer les caractéristiques sociodémographiques, personnelles et relationnelles associées à l’importance accordée au respect de l’entente relative à l’exclusivité sexuelle et émotionnelle.» (p. v) Les résultats de cette étude sont présentés sous forme d’un article.

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Cet article est basé sur des données issues d’une étude plus large sur la diversité des configurations relationnelles au Canada, l’Étude des Parcours Relationnels Intimes et Sexuels (ÉPRIS). […] Seuls les participants en relation dyadique monogame, dyadique ouverte ou polyamoureuse ont été retenus aux fins de cette étude […].» (p. 26) «L’échantillon analysé est composé de 3485 participants âgés de 18 à 80 ans (M = 28,4 ans) […].» (p. v)

Instruments :
Questionnaire

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«Les résultats des analyses de variances et de khi-carré menées pour répondre au premier objectif ont notamment démontré que les participants de minorités sexuelles, mieux nantis ou plus scolarisés se retrouvaient en plus grande proportion en relation dyadique ouverte ou polyamoureuse. Les régressions logistiques menées pour répondre au second objectif ont démontré que les règles qui concernent le dévoilement des partenaires extérieurs et l’usage du condom étaient rapportées par plus de 65 % des participants en relation dyadique ouverte et polyamoureuse, mais que la plupart des autres règles étaient rapportées par une proportion significativement plus élevée de participants en relation dyadique ouverte. Le modèle de régression multiple réalisé pour répondre au troisième objectif a permis d’identifier certaines caractéristiques associées à l’importance accordée au respect de l’entente telles qu’une entente monogame et un niveau d’engagement envers la relation plus élevé.» (p. v)