Maltraitance et violences : de l’importance de l’analyse différenciée selon les sexes : mémoire de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes (FMHF) dans le cadre de la consultation concernant le Plan d’action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes ainées 2017-2022

Maltraitance et violences : de l’importance de l’analyse différenciée selon les sexes : mémoire de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes (FMHF) dans le cadre de la consultation concernant le Plan d’action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes ainées 2017-2022

Maltraitance et violences : de l’importance de l’analyse différenciée selon les sexes : mémoire de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes (FMHF) dans le cadre de la consultation concernant le Plan d’action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes ainées 2017-2022

Maltraitance et violences : de l’importance de l’analyse différenciée selon les sexes : mémoire de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes (FMHF) dans le cadre de la consultation concernant le Plan d’action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes ainées 2017-2022s

| Ajouter

Référence bibliographique [19183]

Maltraitance et violences : de l’importance de l’analyse différenciée selon les sexes : mémoire de la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes (FMHF) dans le cadre de la consultation concernant le Plan d’action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes ainées 2017-2022. Montréal: Fédération des maisons d’hébergement pour femmes.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Ce mémoire réalisé par la Fédération des maisons d’hébergement pour femmes (FMHF) a été déposé dans le cadre de la consultation concernant le plan d’action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes ainées 2017-2022. Il propose une analyse de la maltraitance et des violences vécues par les aînés, particulièrement les femmes.

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


«[L]es femmes ainées sont parmi les plus vulnérables. Elles rencontrent davantage d’obstacles dans leur quête d’accès aux services. Santé physique et mentale, mobilité réduite, handicap, perte d’autonomie, préjugés et discriminations, etc., font qu’elles dénoncent moins [...] et sont moins en mesure de demander, chercher ou trouver des services et des ressources. La maltraitance des personnes ainées est également à lier aux barrières institutionnelles et à la cohérence des politiques en général. En effet, avec un salaire moindre toute leur vie et une retraite des plus précaires, les femmes sont moins autonomes économiquement que les hommes, et dépendront donc davantage des ressources disponibles. De même, les femmes vivent plus longtemps (bien que de moins en moins), se remarient moins à la suite d’un divorce, et ont donc plus de chance de vivre un très grand isolement. La synthèse de la plupart des recherches conduit à indiquer que près des 3/4 des victimisations ont lieu en famille en chiffres bruts (prévalence). Mais le taux d’incidence demeure au désavantage des structures de prise en charge des personnes âgées […].» (p. 3)