L’évolution des difficultés de conciliation travail-famille : un portrait réalisé à partir de la situation des mères et des pères en emploi au Québec et ailleurs au Canada

L’évolution des difficultés de conciliation travail-famille : un portrait réalisé à partir de la situation des mères et des pères en emploi au Québec et ailleurs au Canada

L’évolution des difficultés de conciliation travail-famille : un portrait réalisé à partir de la situation des mères et des pères en emploi au Québec et ailleurs au Canada

L’évolution des difficultés de conciliation travail-famille : un portrait réalisé à partir de la situation des mères et des pères en emploi au Québec et ailleurs au Canadas

| Ajouter

Référence bibliographique [17906]

Quelle famille?, vol. 3, no 2, p. 1-12.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Le présent bulletin vise à approfondir les connaissances sur [la conciliation travail-famille (CTF)] en présentant des données et des résultats inédits sur l’évolution des difficultés de CTF ressenties par les parents en emploi au Québec.» (p. 2)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Ce bulletin «s’appuie […] sur l’analyse des données de l’Enquête sociale générale sur l’emploi du temps de Statistique Canada, plus précisément sur les cycles de 1992, 1998, 2005 et 2010 de l’enquête […].» (p. 2)

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


Selon l’auteur, «[a]u Québec, en 2010: [e]nviron 54 % des parents en emploi se sentent pressés chaque jour, les mères (60 %) étant plus susceptibles que les pères (50 %) de ressentir une telle tension; Un parent sur deux, parmi ceux en emploi, fait face à une surcharge de responsabilités; Un peu plus de quatre parents sur dix décrivent leur quotidien comme assez, voire extrêmement stressant. À cet égard, les mères et les pères en emploi ailleurs au Canada sont beaucoup moins susceptibles (moins d’un sur trois) de signaler des journées très stressantes que celles et ceux du Québec; L’empiètement du travail dans la famille est systématiquement plus fréquent dans l’ensemble que l’empiètement de la famille dans le travail chez les parents en emploi; Un peu plus d’un parent en emploi sur quatre rapporte d’importantes difficultés à combler ses responsabilités familiales en raison du travail; À l’inverse, l’empiètement des responsabilités familiales sur le travail est constaté chez une proportion moins élevée de parents en emploi, soit environ un sur dix.» (p. 10)