Le bilan démographique du Québec. Édition 2015

Le bilan démographique du Québec. Édition 2015

Le bilan démographique du Québec. Édition 2015

Le bilan démographique du Québec. Édition 2015s

| Ajouter

Référence bibliographique [17872]

Le bilan démographique du Québec. Édition 2015. Québec: Gouvernement du Québec, Institut de la statistique du Québec.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Cette publication donne accès aux principales statistiques relatives à la situation démographique du Québec.» (quatrième de couverture)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Ce bilan repose principalement sur les statistiques du Registre des événements démographiques du Québec (naissances, décès, mortinaissances, mariages, unions civiles), administré par l’Institut de la statistique du Québec. Certaines données proviennent de Statistique Canada […], d’autres du Fichier d’inscription des personnes assurées de la Régie de l’assurance maladie du Québec (migrants interrégionaux).» (p. 15)

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«Le premier chapitre porte sur l’évolution de la population totale, son mouvement et sa structure par âge. Les chapitres 2, 3 et 4 abordent tour à tour la fécondité, la mortalité et les migrations. Un cinquième chapitre traite des mariages. Des fiches régionales présentées en annexe illustrent la situation démographique récente de chacune des 17 régions administratives du Québec.» (quatrième de couverture) «Le nombre de naissances s’établit à 87 700 en 2014, un niveau inférieur à ce qui a été enregistré entre 2009 et 2013, alors que le nombre de naissances s’était maintenu au-dessus de 88 000. […] L’évolution de la fécondité par âge montre une claire tendance des femmes à avoir leurs enfants de plus en plus tardivement. De manière générale, les taux de fécondité des jeunes femmes tendent à se réduire, tandis que les taux chez les femmes plus âgées tendent au contraire à augmenter.» (p. 10) «En 2014, 22 410 mariages ont été célébrés au Québec selon les données provisoires. […] Le nombre de mariages de conjoints de sexe opposé a diminué de 22 589 en 2013 à 21 832 en 2014, alors que le nombre de mariages de conjoints de même sexe est passé de 592 à 578.» (p. 12)