La qualité éducative dans les installations de centres de la petite enfance : faits saillants. Grandir en qualité 2014

La qualité éducative dans les installations de centres de la petite enfance : faits saillants. Grandir en qualité 2014

La qualité éducative dans les installations de centres de la petite enfance : faits saillants. Grandir en qualité 2014

La qualité éducative dans les installations de centres de la petite enfance : faits saillants. Grandir en qualité 2014s

| Ajouter

Référence bibliographique [17753]

La qualité éducative dans les installations de centres de la petite enfance : faits saillants. Grandir en qualité 2014. Québec: Gouvernement du Québec, Institut de la statistique du Québec.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
Le document présente «un résumé des principaux résultats de l’enquête portant sur la qualité des services que reçoivent les enfants fréquentant un CPE [centre de la petite enfance] au Québec. La première partie du fascicule présente les services offerts aux enfants âgés de moins de 18 mois (les poupons), tandis que la deuxième partie s’attarde à ceux dispensés aux enfants de 18 mois à 5 ans.» (p. 2)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«[L]’échantillon compte 150 groupes de poupons et 200 groupes d’enfants de 18 mois à 5 ans.» (p. 15)

Instruments :
Grilles d’observation

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«L’enquête Grandir en qualité 2014 a permis de constater que les services offerts aux enfants en CPE satisfont globalement aux principes établis dans le programme éducatif du ministère de la Famille, puisque la qualité d’ensemble est jugée bonne dans les pouponnières et acceptable dans les groupes d’enfants de 18 mois et plus.» (p. 14) Les auteures se penchent sur la collaboration entre les éducatrices et la famille. À cet égard, elles remarquent que: «[l]a continuité de l’intervention entre l’éducatrice et la famille est privilégiée par des échanges [...] (par exemple des échanges informels, des rencontres individuelles au besoin ou des communications écrites ou téléphoniques).» (p. 7) De plus, «[l]ors de l’accueil, les éducatrices aident les enfants à bien vivre la transition entre la famille et le CPE [...] et elles accordent de l’attention à tous les enfants à la fin de la journée.» (p. 12) Les auteurs évoquent également des points à améliorer: «[l]e matériel ne reflète pas assez la diversité des réalités familiales et culturelles.» (p. 8)