Le monde de l’éducation comme vecteur intergénérationnel : des pratiques originales en milieu scolaire

Le monde de l’éducation comme vecteur intergénérationnel : des pratiques originales en milieu scolaire

Le monde de l’éducation comme vecteur intergénérationnel : des pratiques originales en milieu scolaire

Le monde de l’éducation comme vecteur intergénérationnel : des pratiques originales en milieu scolaires

| Ajouter

Référence bibliographique [17610]

Armand, Françoise, Thamin, Nathalie et Vatz Laaroussi, Michèle. 2015. «Le monde de l’éducation comme vecteur intergénérationnel : des pratiques originales en milieu scolaire». Dans Les rapports intergénérationnels dans la migration : de la transmission au changement social , sous la dir. de Michèle Vatz Laaroussi, p. 211-230. Québec: Presses de l’Université du Québec.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«[L]e présent chapitre s’intéresse à l’école en collaboration avec les milieux et les familles [migrantes]. L’école est considérée comme un espace de relais des relations et rapports intergénérationnels.» (p. 212)

Questions/Hypothèses :
«Comment les acteurs scolaires peuvent-ils utiliser [l’écriture] pour, à la fois favoriser les apprentissages du jeune, reconnaître les compétences parentales et familiales et créer un espace esthétique d’apprentissage?» (p. 213)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Les auteures utilisent les données d’une des trois recherches à la base de cet ouvrage collectif. Il s’agit des données issues de la recherche-action sur l’écriture d’un livre sur l’histoire familiale. Cette étude repose sur des entretiens avec trente enseignants, trente-deux parents et trente-deux enfants. De plus, trois responsables d’organismes communautaires ont été interviewés. Des groupes de discussions ont aussi été réalisés avec les différents participants. «Plusieurs éléments de réflexion issus de la recherche-action sur ‘L’histoire familiale pour apprendre à écrire en français’ sont utilisés dans cette analyse de l’école comme pivot intergénérationnel dans l’immigration. Ils sont complétés et enrichis par de nouveaux projets et expériences qui se déroulent tant au Québec que dans d’autres pays d’immigration.» (p. 213)

Instrument :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«On le voit, plusieurs initiatives pédagogiques et de formation continue intégrant les familles, leur histoire et leurs savoirs, voient le jour et se développent dans les sociétés d’immigration. À partir du portrait de ces pratiques innovantes, de leur analyse et de leur pertinence, il est possible de souligner des pistes de développement pédagogique, social et politique favorisant la réussite scolaire des jeunes immigrants et son soutien par les échanges intergénérationnels. Pour les ministères de l’Éducation et pour l’institution scolaire, il est important de soutenir des projets significatifs pour les élèves, de permettre aux écoles et aux enseignants de prendre des initiatives, d’essayer de [sic] pratiques novatrices et de nouveaux outils et de les soutenir par des formations adéquates, de les accompagner sur le plan pédagogique tout en leur donnant les moyens financiers et matériels, récurrents et adaptés, d’innover. Pour les équipes-école, cette perspective va dans le sens de la coconstruction d’une école ouverte sur la communauté et les familles, dotée d’une direction engagée, d’enseignants impliqués, d’espaces de rencontre et de discussion.» (p. 226)