Paroles de filles : des acquis du raccrochage scolaire

Paroles de filles : des acquis du raccrochage scolaire

Paroles de filles : des acquis du raccrochage scolaire

Paroles de filles : des acquis du raccrochage scolaires

| Ajouter

Référence bibliographique [17538]

Bulletin Parcours, vol. 36, p. 7-10.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
L’article vise à établir une meilleure «compréhension d’aspects clés à prendre en compte dans la dynamique d’accompagnement éducatif de jeunes adultes en processus de raccrochage scolaire.» (p. 8)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’échantillon est composé de «six jeunes filles rencontrées dans le cadre du film documentaire L’école pour moi.» (p. 8)

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«Les difficultés familiales rapportées par les jeunes filles peuvent contribuer à les entraîner dans la spirale du décrochage scolaire. Elles sont intimement liées à leurs caractéristiques individuelles. De façon générale, les filles ont moins de problèmes de comportement que les garçons (agressivité, délinquance) mais elles présentent plus de troubles psychiques intériorisés et de problèmes de santé mentale (anxiété, dépression et somatisation) (Marcotte, 2013). Les jeunes décrocheuses font donc face à une souffrance indicible due à une moins bonne relation avec leur mère, une plus grande possibilité d’avoir vécu de l’abus ou de la négligence et, enfin, de moins bons résultats scolaires (Marcotte, Fortin, et Cloutier, 2010). Sur le plan relationnel, les filles ont plus tendance à intégrer de manière centrale dans leur identité leur relation à autrui: celle de mère, de fille ou d’amoureuse. Elles ont également tendance à accorder de l’importance à ce que les autres pensent, de même qu’à être affectées par ce qui se passe dans la vie des autres.» (p. 8)