Parcours scolaire et caractéristiques personnelles, familiales et sociales des jeunes filles âgées de 18 ans ou moins fréquentant un centre d’éducation des adultes

Parcours scolaire et caractéristiques personnelles, familiales et sociales des jeunes filles âgées de 18 ans ou moins fréquentant un centre d’éducation des adultes

Parcours scolaire et caractéristiques personnelles, familiales et sociales des jeunes filles âgées de 18 ans ou moins fréquentant un centre d’éducation des adultes

Parcours scolaire et caractéristiques personnelles, familiales et sociales des jeunes filles âgées de 18 ans ou moins fréquentant un centre d’éducation des adultess

| Ajouter

Référence bibliographique [17355]

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«[C]ette présente recherche permet d’observer s’il existe un profil type de décrocheuse et de raccrocheuse et d’examiner les sphères dans lesquelles ces jeunes femmes sont les plus susceptibles de rencontrer des difficultés les ayant mené vers un abandon momentané de leur scolarité.» (p. 2)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’échantillon est composé de «11 filles âgées de 18 ans ou moins fréquentant un CEA du Saguenay-Lac-St-jean […].» (p. i)

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«Les résultats de cette recherche démontrent que la combinaison et l’interaction entre certains facteurs, tels qu’une faible estime de soi, des troubles de comportement, de la délinquance, de la consommation de drogues et d’alcool, un manque de motivation face à l’école, des difficultés scolaires vécues à l’école primaire, une expérience de redoublement, ainsi que des difficultés relationnelles au sein du système familial et du réseau social, ont mené les jeunes filles à décrocher.» (p. i) «[L]es résultats de la présente recherche ont permis de constater, chez les participantes, la présence significative d’évènements et de difficultés relationnelles au sein du système familial ayant bouleversé leur vie tout au long de leur cursus scolaire au primaire puis au secondaire du secteur jeune et ayant eu des répercussions négatives quant à leur cheminement scolaire. Ainsi, lors du passage à l’école primaire, ce sont des attouchements sexuels, la dissolution de couple, le rejet d’un parent, les querelles, l’exposition à de la violence verbale et à de la violence physique ainsi que le placement en famille d’accueil qui se sont manifestés. Alors qu’au secondaire, ce sont surtout des conflits mère-fille, le décès de membres de la parenté et les troubles de santé mentale d’un parent qui ont bouleversé le quotidien de certaines des jeunes femmes rencontrées.» (p. 158)