Les grands-mères au centre des solidarités familiales

Les grands-mères au centre des solidarités familiales

Les grands-mères au centre des solidarités familiales

Les grands-mères au centre des solidarités familialess

| Ajouter

Référence bibliographique [1591]

Attias-Donfut, Claudine. 2009. «Les grands-mères au centre des solidarités familiales». Dans Vieilles, et après ! Femmes, vieillissement et société , sous la dir. de Michèle Charpentier et Quéniart, Anne. Montréal: Éditions du remue-ménage.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
L’auteure aborde dans ce chapitre le rôle des grands-mères dans les solidarités familiales.

2. Méthode


Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


« Les nouveaux visages de la grand-parentalité tiennent autant aux bouleversements de la filiation, et de la famille plus généralement, traversée de multiples ruptures, qu’à des améliorations importantes des modes de vie, de la durée de vie ou de la qualité des relations intergénérationnelles dans la famille. C’est sur leur présence active et solidaire que repose principalement le maintien de la vivacité des formes familiales et de la vitalité des liens de parenté. [...] Les grand-mères, au centre et au cœur des solidarités familiales, sont en première ligne dans ces situations de crise. Elles subissent une pression accrue alors qu’elles risquent elles-mêmes d’êtres fragilisées par leur vieillissement. Leur fonction est essentielle, elle déborde le cadre familial et concerne la transmission intergénérationnelle au sein de la société. L’espace de la famille est en effet le principal lieu de contacts et d’interactions entre toutes les générations. […] Les grands-parents, et surtout les grands-mères, ont alors un véritable rôle de pivot de la famille et de la filiation, entre d’un côté leurs parents et, de l’autre, leurs enfants et petits-enfants. » (p. 203)