Bilan sur le suivi des recommandations du rapport de consultation du Groupe de travail mixte contre l’homophobie : De l’égalité juridique à l’égalité sociale vers une stratégie nationale de lutte contre l’homophobie

Bilan sur le suivi des recommandations du rapport de consultation du Groupe de travail mixte contre l’homophobie : De l’égalité juridique à l’égalité sociale vers une stratégie nationale de lutte contre l’homophobie

Bilan sur le suivi des recommandations du rapport de consultation du Groupe de travail mixte contre l’homophobie : De l’égalité juridique à l’égalité sociale vers une stratégie nationale de lutte contre l’homophobie

Bilan sur le suivi des recommandations du rapport de consultation du Groupe de travail mixte contre l’homophobie : De l’égalité juridique à l’égalité sociale vers une stratégie nationale de lutte contre l’homophobies

| Ajouter

Référence bibliographique [1588]

Audet, Monik et Dowd, Marc-André. 2009. Bilan sur le suivi des recommandations du rapport de consultation du Groupe de travail mixte contre l’homophobie : De l’égalité juridique à l’égalité sociale vers une stratégie nationale de lutte contre l’homophobie. Montréal: Gouvernement du Québec, Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse Québec.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
« La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse du Québec publiait, le 6 mars 2007, le rapport de consultation du Groupe de travail mixte contre l’homophobie De l’égalité juridique à l’égalité sociale – Vers une stratégie nationale de lutte contre l’homophobie. Le Groupe de travail mixte contre l’homophobie se composait de personnes représentant des ministères et des organismes publics, ainsi que de partenaires des milieux communautaire, syndical et universitaire. Le consensus quant à la priorité à donner à la lutte contre l’homophobie a été à l’origine des travaux du Groupe de travail mixte. La Commission s’était s’engagée, lors de la parution du rapport du Groupe de travail mixte, à réaliser un bilan sur le suivi des recommandations formulées à l’intention du gouvernement, des ministères et des organismes concernés, et à en diffuser publiquement les résultats. C’est dans ce contexte que s’inscrit le présent bilan concernant le suivi des recommandations. » (p. 3)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


« Depuis la publication par la Commission du rapport De l’illégalité à l’égalité en 1994, le chemin parcouru dans la lutte contre les discriminations envers les personnes de minorités sexuelles a permis des avancées sur les plans social et juridique. Si l’on peut attester que l’égalité juridique est maintenant atteinte avec la reconnaissance du mariage entre les personnes de même sexe, le rapport de consultation du Groupe de travail mixte, De l’égalité juridique à l’égalité sociale […], a démontré que l’égalité sociale des personnes de minorités sexuelles n’était pas pour autant acquise dans la société québécoise, malgré cette évolution fort positive. » (p. 67) En ce qui concerne « [l]e ministère de la Famille et des Aînés[, il] n’a réalisé aucune mesure reliée à l’ensemble des recommandations touchant la famille homoparentale, depuis la parution du rapport. Dans son bilan, il spécifie que la mention de l’homoparentalité se retrouve dans certains documents, dont Vivre en famille et Un portrait statistique de la famille au Québec (2005). Le programme Accueillir la petite enfance traite de la réalité des familles diversifiées, sans explicitement nommer les familles homoparentales. La réalité de la diversité des familles y est prise en considération dans son sens large. Au cours de l’année 2009, le Ministère a l’intention d’entreprendre une réflexion sur la famille homoparentale. » (p. 68)