Le parrainage : Des effets sur la vie des femmes immigrantes de la Ville de Québec

Le parrainage : Des effets sur la vie des femmes immigrantes de la Ville de Québec

Le parrainage : Des effets sur la vie des femmes immigrantes de la Ville de Québec

Le parrainage : Des effets sur la vie des femmes immigrantes de la Ville de Québecs

| Ajouter

Référence bibliographique [13203]

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Mon objectif principal est de comprendre quels sont les effets du cadre administratif qui balise le parrainage sur la vie intrafamiliale ou de couple des femmes parrainées. Plus précisément, je veux comprendre quels sont les effets de ce processus sur leur qualité de vie. Ensuite, je me propose d’explorer ces effets sur leur intégration à la société québécoise.» (p. 38)

Questions/Hypothèses :
«[M]a question de recherche est: quels sont les effets du processus de parrainage sur la vie des femmes immigrantes de la Ville de Québec?» (p. 37)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’étude est basée sur la participation de dix femmes immigrantes âgées de 20 à 30 ans, installées dans la ville de Québec et parrainées par un conjoint.

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«L’analyse […] montre qu’il existe bel et bien des effets pervers suite à cette politique d’immigration où les femmes doivent accepter d’être prises en charge par la personne qui les parraine. Elles vont se retrouver alors dans un cadre de dépendance à trois dimensions: légale, économique et sociale. Cela a certainement des effets sur leur processus d’intégration. De plus, le fait de ne pas connaître la langue à leur arrivée, la non-reconnaissance des diplômes et des expériences acquises à l’étranger ainsi que la charge des enfants deviennent pour ces femmes un écueil dans leur processus d’intégration qui ne fait qu’accroître leur dépendance économique envers leur parrain. C’est ainsi que la division sexuelle du travail est reconduite et renforcée, laissant aux femmes la charge des enfants, et aux hommes parrains, les responsabilités financières d’un pourvoyeur. La presque majorité de ces femmes sont passées d’une situation d’indépendance financière qui existait avant leur arrivée à une vie de dépendance financière et légale par rapport à leur parrain au Canada. Dans certains cas, les pouvoirs et les responsabilités conférés aux parrains ont introduit un déséquilibre dans le couple et ont exacerbé la dépendance des femmes parrainées vis-à-vis leur conjoint.» (p. 119)