L’incertitude dans la prise de décision de signaler la maltraitance envers les enfants à la protection de la jeunesse : étude comparative des processus décisionnels du personnel scolaire entre des situations d’enfants de groupes culturels minoritaires et des situations d’enfants du groupe culturel majoritaire

L’incertitude dans la prise de décision de signaler la maltraitance envers les enfants à la protection de la jeunesse : étude comparative des processus décisionnels du personnel scolaire entre des situations d’enfants de groupes culturels minoritaires et des situations d’enfants du groupe culturel majoritaire

L’incertitude dans la prise de décision de signaler la maltraitance envers les enfants à la protection de la jeunesse : étude comparative des processus décisionnels du personnel scolaire entre des situations d’enfants de groupes culturels minoritaires et des situations d’enfants du groupe culturel majoritaire

L’incertitude dans la prise de décision de signaler la maltraitance envers les enfants à la protection de la jeunesse : étude comparative des processus décisionnels du personnel scolaire entre des situations d’enfants de groupes culturels minoritaires et des situations d’enfants du groupe culturel majoritaires

| Ajouter

Référence bibliographique [13095]

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Cette étude qualitative a pour but de comprendre de quelles façons le personnel scolaire prend des décisions de signaler la maltraitance envers les enfants aux services de protection de la jeunesse, en particulier lorsqu’elle concerne des enfants de groupes culturels minoritaires.» (p. iii)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’échantillon est composé de «[v]ingt-et-une personnes faisant partie du personnel enseignant et non enseignant de neuf écoles primaires.» (p. iii)

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«Cette étude a identifié des recherches d’explications culturelles dans divers domaines comme le style de stratégies éducatives, d’encadrement et de surveillance des enfants de même que dans le parcours migratoire, les rites et les croyances religieuses et les habitudes de vie des familles. […] À l’issue de recherches d’explications culturelles et de validation de la normalité, cette étude identifie trois principales tendances dans la prise de décision des personnes participantes. Ces tendances pourraient éventuellement influencer la décision: (a) certaines personnes semblent évaluer moins sévèrement des situations qui comportent une explication culturelle et seraient ainsi moins enclines à les signaler; (b) pour d’autres, si des indices de maltraitance sont confirmés, peu importe qu’il y ait ou non une explication culturelle, elles auraient tendance à évaluer aussi sévèrement la situation; (c) pour plusieurs, elles éprouvent une forme de contradiction se traduisant par une tendance davantage teintée d’incertitude: ''Si l’explication est normale dans leur culture et non dans la mienne, dois-je évaluer la situation aussi sévèrement?''» (p. 136)