Travailler plus longtemps! Les pratiques de conciliation travail/famille/vie personnelle et les fins de carrières

Travailler plus longtemps! Les pratiques de conciliation travail/famille/vie personnelle et les fins de carrières

Travailler plus longtemps! Les pratiques de conciliation travail/famille/vie personnelle et les fins de carrières

Travailler plus longtemps! Les pratiques de conciliation travail/famille/vie personnelle et les fins de carrièress

| Ajouter

Référence bibliographique [12937]

Vie et vieillissement, vol. 10, no 4, p. 24-29.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Nos objectifs de recherche consistaient à produire une étude des perceptions, des vécus, des besoins, des comportements et des pratiques développées par le personnel de santé en regard de la gestion de leur temps de travail et des temps sociaux, et ce, afin de tenter de déterminer ce que seront leurs aspirations en fin de carrière.» (p. 25)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’étude est basée sur la participation de 30 personnes travaillant dans le domaine de la santé (4 infirmiers, 14 infirmières, 4 professionnels de réadaptation et 8 professionnelles de réadaptation).

Instruments :
N’est pas mentionné.

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«Dans la perspective du parcours de vie, nous avons pu constater l’imbrication des trajectoires professionnelles et familiales/personnelles chez les jeunes individus, mais aussi chez les plus âgés en fin de parcours professionnel. Ceci a permis de confirmer que cette problématique de la conciliation s’étend tout au long du parcours de vie et non seulement en présence d’enfants. […] L’examen […] a montré que l’un des premiers tournants dans le parcours de vie des jeunes professionnelles et infirmières correspond à la maternité [...]. Une fois les enfants plus grands, pour certaines femmes un second tournant apparaît avec la possibilité d’entrer dans le programme de formation de la relève des cadres, lequel va leur permettre d’obtenir de meilleures conditions de travail […]. Un troisième tournant concernant les femmes, et un second concernant les hommes, semblent se dessiner en fin de carrière, les professionnels, hommes et femmes, souhaitent se désengager temporellement en travaillant moins d’heures et dans des métiers moins exigeants. Ceci leur permet de se préparer petit à petit à la prise de la retraite tout en bénéficiant d’un travail qui a du sens et qui les valorise, mais aussi d’avoir du temps à passer en famille.» (p. 28-29)