Résilience de familles dont un adolescent est atteint d’un traumatisme craniocrébral : développement d’une intervention de soutien

Résilience de familles dont un adolescent est atteint d’un traumatisme craniocrébral : développement d’une intervention de soutien

Résilience de familles dont un adolescent est atteint d’un traumatisme craniocrébral : développement d’une intervention de soutien

Résilience de familles dont un adolescent est atteint d’un traumatisme craniocrébral : développement d’une intervention de soutiens

| Ajouter

Référence bibliographique [12798]

Résilience assistée, réussite éducative et réadaptation , sous la dir. de Francine Julien-Gauthier et Jourdan-Ionescu, Colette, p. 93-97. Actes du colloque «Colloque international sur la résilience : conceptualisation, évaluation et intervention» tenu du 6 au 10 mai 2013 à l’Université Laval. Québec: Centre de recherche et d’intervention sur la réussite scolaire (CRIRES).

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Le but de l’étude proposée est de coconstruire les composantes d’un programme d’intervention en soutien à la résilience familiale avec des familles dont un adolescent est atteint d’un TCC [traumatisme craniocérébral] modéré ou sévère et des professionnels de la réadaptation.» (p. 94)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
L’échantillon compte «six familles, totalisant 13 personnes, et cinq professionnels de la réadaptation […].» (p. 94)

Instruments :
- Guide d’entretien semi-directif
- Questionnaire sociodémographique

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«Les résultats ont donné lieu à cinq thèmes intégrateurs, à savoir[:] les caractéristiques de la famille et ses influences, comprenant une personnalité combative, les croyances culturelles et spirituelles et le contexte socioéconomique[.] [L]es stratégies familiales positives, incluant la présence d’espoir et le fait de conserver son sens de l’humour[.] [L]e soutien familial et social, comprenant le soutien des membres de la famille et le soutien des amis[.] [L]a prise en charge de l’aspect occupationnel, incluant la pratique de sports et de loisirs et le soutien lors du retour à l’école[.] [Finalement] l’apport de la communauté et des professionnels de la santé, comprenant l’aide reçue des professionnels, le sentiment d’être utile auprès de l’adolescent et le rôle des professionnels de la santé. Ces thèmes intégrateurs ont un caractère commun, souple et pragmatique, dénotant une applicabilité pertinente et réaliste. En bref, ils sont la matrice du programme d’intervention en soutien à la résilience de familles dont un adolescent est atteint d’un TCC modéré ou sévère.» (p. 95)