Le rôle des familles au sein du système de santé mentale au Québec

Le rôle des familles au sein du système de santé mentale au Québec

Le rôle des familles au sein du système de santé mentale au Québec

Le rôle des familles au sein du système de santé mentale au Québecs

| Ajouter

Référence bibliographique [12598]

Bonin, Jean-Pierre, Chicoine, Gabrielle, Fradet, Hélène, Larue, Caroline, Racine, Hélène, Jacques, Marie-Claude et St-Cyr Tribble, Denise. 2014. «Le rôle des familles au sein du système de santé mentale au Québec ». Santé Mentale au Québec, vol. 39, no 1, p. 159-173.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Cet article vise à résumer l’état des lieux quant au rôle des familles de personnes atteintes de troubles mentaux au sein du système de santé mentale au Québec.» (p. 159)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


«[U]n rappel historique permet de mettre en perspective les différents rôles occupés par les familles, d’agent causal, tant au point de vue de la générique que des émotions exprimées, à prestataire de soins qui peut vivre du fardeau et finalement partenaire. Un modèle élaboré par la FFAPAMM [Fédération des familles et amis de la personne atteinte de maladie mentale] et qui identifie trois rôles principaux permet de contextualiser le rôle actuel dans le système. Ce modèle, intitulé CAP [client, accompagnateur et partenaire], regroupe et décrit trois rôles des familles qui, s’ils sont tributaires du passé, continuent de se côtoyer à notre époque: celui de client, d’accompagnateur et finalement de partenaire. Des recommandations provenant d’un projet de recherche québécois et d’un rapport de la Commission de santé mentale du Canada permettront d’envisager un avenir où les besoins et les aspirations des familles seront pris en compte.» (p. 159)