Dynamiques familiales et activité sexuelle précoce au Canada

Dynamiques familiales et activité sexuelle précoce au Canada

Dynamiques familiales et activité sexuelle précoce au Canada

Dynamiques familiales et activité sexuelle précoce au Canadas

| Ajouter

Référence bibliographique [12169]

Cahiers québécois de démographie, vol. 38, no 1, p. 41-69.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Cette étude explore le rôle de la structure et des dynamiques familiales sur l’entrée précoce des jeunes canadiens dans la vie sexuelle.» (p. 41)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Elle se fonde sur l’analyse des données de l’Enquête longitudinale nationale sur les enfants et les jeunes (ELNEJ), en recourant à la fois à des méthodes descriptives (tables de survie et analyse des séquences) et des méthodes d’analyse de régression (analyse des transitions en temps discret).» (p. 41)

Instruments :
Questionnaires

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«Pour mieux cerner les différents facteurs qui influencent l’entrée précoce dans la sexualité chez les jeunes de notre échantillon, nous avons eu recours dans la deuxième partie de l’analyse aux modèles de transition en temps discret qui permettent de tenir compte des changements d’état de la variable explicative, mais aussi des censures. Ces modèles ont permis de mettre en exergue que ni la structure familiale à la naissance, ni le nombre de changements de ces structures depuis la naissance ont un effet significatif sur l’entrée précoce dans la sexualité. C’est la combinaison de ces deux variables dans la dynamique de la structure familiale qui est importante. Ainsi, une fille qui vit dans une famille monoparentale a 60% plus de chances d’avoir précocement son premier rapport sexuel qu’une fille qui vit dans une famille intacte. Ce risque est de 40% pour un garçon. Cet effet s’accroît si l’on compare une fille qui vit dans une famille intacte par rapport à une autre qui se trouve dans une famille recomposée.» (p. 62)