L’influence des grands-mères dans les décisions liées à l’alimentation des jeunes enfants en milieu autochtone

L’influence des grands-mères dans les décisions liées à l’alimentation des jeunes enfants en milieu autochtone

L’influence des grands-mères dans les décisions liées à l’alimentation des jeunes enfants en milieu autochtone

L’influence des grands-mères dans les décisions liées à l’alimentation des jeunes enfants en milieu autochtones

| Ajouter

Référence bibliographique [11913]

Lévesque, Marie-Josée. 2013. «L’influence des grands-mères dans les décisions liées à l’alimentation des jeunes enfants en milieu autochtone». Mémoire de maîtrise, Gatineau (Québec), Université du Québec en Outaouais, Département des sciences infirmières.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Les objectifs de la présente recherche étaient:
1) de comprendre l’influence des grands-mères maternelles autochtones auprès de leur fille concernant la décision d’allaiter et d’introduire autre chose que du lait maternel au cours des premiers mois de vie de l’enfant;
2) de déterminer des stratégies gagnantes pour permettre à ces grands-mères d’influencer ces décisions dans le sens des recommandations en vigueur en matière de santé des jeunes enfants.» (p. 66)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Pour les besoins de cette recherche sur la nutrition infantile dans cette communauté [les Algonquins du Lac Barrière, dans le nord-ouest de l’Outaouais], un échantillon de convenance est formé de huit informateurs-clés, principalement des grands-mères, des mères et des futures mères. De plus, trois informateurs de contexte et des informateurs généraux sont choisis en ciblant tout particulièrement des membres du conseil de bande, des aînées, les infirmières qui travaillent dans la communauté ainsi que la visiteuse familiale autochtone.» (p. 61)

Instruments :
Guide d’entretien semi-directif

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


Pour l’auteure, ce mémoire, «a permis de mettre en lumière l’influence des grands-mères dans les décisions liées à l’alimentation des jeunes enfants autochtones. De plus, nous avons constaté, qu’en matière d’alimentation, il y a des similarités importantes entre les réalités vécues au sein des populations autochtones et celles que l’on retrouve dans certains groupes culturels et chez les populations défavorisées. Dans la communauté autochtone étudiée, l’influence de la grand-mère semble plus forte, si celle-ci est perçue comme un modèle rôle et également si elle a un lien significatif avec la nouvelle mère. Finalement, cette étude souligne l’importance de poursuivre les efforts en vue d’augmenter les taux d’allaitement exclusif durant les six premiers mois de vie. Chez les populations autochtones, l’inclusion des grands-mères dans la promotion des bonnes pratiques est une piste de solution prometteuse. Pour y arriver, il est important de mettre à jour les connaissances de celles-ci afin qu’elles puissent mieux soutenir le choix de l’allaitement au sein de leur communauté.» (p. 138)