La résilience des familles endeuillées par le suicide d’un adolescent : émerger malgré la blessure indélébile

La résilience des familles endeuillées par le suicide d’un adolescent : émerger malgré la blessure indélébile

La résilience des familles endeuillées par le suicide d’un adolescent : émerger malgré la blessure indélébile

La résilience des familles endeuillées par le suicide d’un adolescent : émerger malgré la blessure indélébiles

| Ajouter

Référence bibliographique [11625]

Genest, Christine. 2012. «La résilience des familles endeuillées par le suicide d’un adolescent : émerger malgré la blessure indélébile». Thèse de doctorat, Montréal, Université de Montréal, Faculté des sciences infirmières.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Cette étude vise à comprendre et à expliquer la résilience des familles endeuillées par le suicide d’un adolescent. Lorsque le suicide d’un adolescent survient, comme il s’agit d’une mort violente, inattendue, auto-infligée et qu’elle ne s’inscrit pas dans l’ordre normal de la vie, la famille est confrontée à une situation de crise qui nécessite, de sa part, une mobilisation importante d’énergie. On remarque que, malgré cette épreuve, la plupart des familles continuent à fonctionner. Le concept de résilience familiale qui fait référence à la capacité d’une famille de rebondir face à une situation de crise peut expliquer ce phénomène. C’est pourquoi le but de cette étude a été de proposer une théorie du processus de résilience à partir de ce que vivent les familles endeuillées par le suicide de leur adolescent.» (p. iii)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«L’échantillonnage théorique a été constitué de données obtenues à l’aide: d’entrevues semi structurées (13) avec les membres de sept familles rencontrés soit de façon individuelle, en couple ou en groupe (n=17 participants); de documents personnels remis par les participants (journal intime, homélie …); d’un questionnaire sociodémographique; et de notes de terrain.» (p. iii)

Instruments :
Guide d’entretien semi-structuré

Type de traitement des données :
Analyse de contenu

3. Résumé


«Les principaux résultats indiquent que, dans un premier temps, la famille est confrontée à un cataclysme engendré par le suicide lui-même et influencé par le contexte familial, le contexte social et les émotions vécues. S’ensuit une période de naufrage plus ou moins importante compte tenu des bouées de sauvetage présentes au sein et dans l’entourage des familles. La présence de ces bouées intra et extrafamiliales permet un rebondissement plus ou moins rapide des familles. Par la suite, différentes actions intra et extrafamiliales permettent aux familles d’émerger malgré cette blessure indélébile, c’est-à-dire apprendre et grandir à travers cette expérience. L’analyse a également permis de dégager quatre types de résilience familiale selon que le rebondissement est rapide ou tardif et que l’émergence est continue ou non, soit le processus de résilience des familles énergiques centrifuge et centripète, de la famille stupéfaite, de la famille combattante et de la famille tenace. Cette étude permet d’approfondir la compréhension du vécu des familles endeuillées par le suicide d’un adolescent et d’aider les professionnels de la santé à mieux adapter leurs interventions en fonction des besoins des familles, des bouées de sauvetage présentes et des actions susceptibles de favoriser leur émergence.» (p. iii-iv)