Le trouble réactionnel de l’attachement, un diagnostic trouble? : controverses actuelles et nouvelles avenues d’évaluation

Le trouble réactionnel de l’attachement, un diagnostic trouble? : controverses actuelles et nouvelles avenues d’évaluation

Le trouble réactionnel de l’attachement, un diagnostic trouble? : controverses actuelles et nouvelles avenues d’évaluation

Le trouble réactionnel de l’attachement, un diagnostic trouble? : controverses actuelles et nouvelles avenues d’évaluations

| Ajouter

Référence bibliographique [11530]

Revue Québécoise de Psychologie, vol. 33, no 2, p. 191-212.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Cet article présente d’abord le TRA [trouble réactionnel de l’attachement] d’un point de vue historique et actuel. Partant des recherches récentes dans ce domaine, les auteurs posent un regard critique sur les critères diagnostiques actuellement retenus pour définir le TRA et le distinguer d’autres troubles. À cet égard, ils font état des controverses en notant les avancées théoriques et cliniques réalisées par les chercheurs s’intéressant à cette entité diagnostique. La théorie de l’attachement est également abordée, et sa contribution à la conception du TRA est examinée. Enfin, les auteurs explorent de nouvelles avenues de compréhension et d’évaluation du TRA.» (p. 192)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


«Malgré les efforts louables de la communauté scientifique visant à résoudre le débat au sujet de la validité du TRA en tant qu’entité psychopathologique, beaucoup de questions demeurent en suspens. […] Bien que le développement du TRA soit souvent lié à des situations problématiques et potentiellement traumatiques au sein de la relation parent-enfant, telles que la négligence persistante des besoins physiques et émotionnels élémentaires de l’enfant et les changements répétés des figures de soin (APA, 2003), peu d’études s’intéressant au TRA se sont penchées sur les variables relevant du fonctionnement psychologique de l’enfant et de ses parents ainsi que sur les facteurs déterminants au sein de la relation parent-enfant. Dans ce contexte, il apparaît justifié de s’intéresser à la relation parent-enfant, dans laquelle s’enracine le développement de l’attachement. L’examen des représentations d’attachement est aussi une avenue prometteuse dans la compréhension des processus intrapsychiques en jeu dans le développement du TRA. La notion de mentalisation, soit la capacité qu’a un individu de percevoir et d’interpréter ses comportements et ceux d’autrui en fonction d’états mentaux (affects, pensées, croyances, attentes, intentions), offre également un cadre conceptuel d’une grande pertinence, autant dans l’évaluation du TRA que pour l’intervention auprès des enfants et de leurs parents.» (p. 206)