La satisfaction de l’équilibre travail-famille comme gage de la santé mentale

La satisfaction de l’équilibre travail-famille comme gage de la santé mentale

La satisfaction de l’équilibre travail-famille comme gage de la santé mentale

La satisfaction de l’équilibre travail-famille comme gage de la santé mentales

| Ajouter

Référence bibliographique [11295]

Données sociodémographiques en bref, vol. 18, no 2, p. 7-11.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«D’une part, l’étude vise à identifier les variables sociodémographiques, celles reliées à la famille ainsi que celles reliées à l’emploi qui sont associées au taux de satisfaction des personnes en emploi de 18 à 65 ans vis-à-vis de l’équilibre entre leur emploi et leur vie familiale. D’autre part, [l]a présente recherche vise à examiner plus globalement l’existence d’une association entre la satisfaction de l’équilibre travail-famille et la perception de la santé mentale des personnes en emploi au Québec […].» (p. 7)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Cette étude a été réalisée «à partir des données du cycle 25 de l’Enquête sociale générale de 2011». (p. 7)

Type de traitement des données :
Analyse statistique

3. Résumé


«Trois principaux constats se dégagent des résultats présentés ci-dessus. Premièrement, pour six variables examinées, le taux de satisfaction à l’égard de l’équilibre travail-famille varie. Ainsi, les travailleuses et travailleurs plus scolarisés et à l’âge où l’on a le plus souvent de jeunes enfants affichent des taux de satisfaction inférieurs. Soulignons toutefois que peu importe le niveau de scolarité et l’âge, le taux de satisfaction de l’équilibre travail-famille demeure au-dessus de la barre des 75 %. Par ailleurs, le nombre et l’âge des enfants sont associés au taux de satisfaction. En effet, plus les enfants sont nombreux et plus ils sont jeunes, plus les parents tendent à être insatisfaits de leur équilibre travail-famille. Deux caractéristiques associées à l’emploi sont également liées au taux de satisfaction, soit le nombre d’heures travaillées et l’horaire de travail. De longues heures et un horaire atypique réduisent la proportion de personnes en emploi satisfaites de l’équilibre travail-famille.» (p. 11)