De la honte à la fierté : 250 jeunes de la diversité sexuelle se révèlent

De la honte à la fierté : 250 jeunes de la diversité sexuelle se révèlent

De la honte à la fierté : 250 jeunes de la diversité sexuelle se révèlent

De la honte à la fierté : 250 jeunes de la diversité sexuelle se révèlent

| Ajouter

Référence bibliographique [11037]

Dorais, Michel. 2014. De la honte à la fierté : 250 jeunes de la diversité sexuelle se révèlent. Montréal: VLB Éditeur.

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Pour tenter d’en avoir le cœur net et contribuer à combler un manque flagrant de connaissances sur cette population toujours méconnue, l’idée d’une vaste enquête auprès des premiers concernés a germé. Le projet était de rejoindre quelques centaines de jeunes qui se perçoivent comme gais, lesbiennes, bisexuel-le-s, transgenres, transexuel-le-s ou se disent en questionnement sur leur préférences sexuelles. Notre but était de les interroger sur les problèmes auxquels ils font face, mais aussi sur les solutions qu’ils élaborent et sur leurs projets de vie.» (p. 8)

Questions/Hypothèses :
«L’évolution des mentalités accuserait-elle du retard par rapport à l’évolution des lois? Ou encore, la condition des jeunes serait-elle en décalage avec celle de leurs aînés?» (p. 8)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
«Au final, 259 jeunes LGBTQ du Québec, âgés de 14 à 21 ans, ont répondu aux 37 questions du sondage mis en ligne de juin jusqu’au début décembre 2012.» (p. 8)

Instruments :
Questionnaire

Type de traitement des données :
Analyse de contenu
Analyse statistique

3. Résumé


«Ils ont grandi dans les années 2000. Ils n’ont pas connu la criminalisation de l’homosexualité, ni l’époque où elle était considérée comme une maladie mentale. La discrimination ouverte sur le motif de l’orientation sexuelle était interdite avant même leur naissance et ils ont assisté, tout jeunes, à l’autorisation des unions civiles, puis des mariages entre conjoints de même sexe. On voudrait croire que le sort des jeunes lesbiennes, gais, bisexuels, transsexuels ou transgenres (LGBT) Québécois s’est beaucoup amélioré; pourtant, on entend plus que jamais parler de harcèlement et d’intimidation à leur encontre. Quelque chose ne tourne pas rond. Menée auprès de 259 jeunes LGBT de 14 à 21 ans, cette enquête les a interrogés sur leurs relations avec leur famille et leurs pairs, sur la découverte puis la révélation de leur différence, sur les problèmes auxquels ils doivent faire face et leurs trop fréquentes conséquences: la honte, l’isolement, le désarroi. Elle leur a aussi permis de parler de leurs amours, de leurs projets de couple ou de famille et de leurs espoirs pour l’avenir.» (quatrième de couverture)