Cadre de référence pour les ententes de collaboration CSSS-centres jeunesse : programme-services jeunes en difficulté

Cadre de référence pour les ententes de collaboration CSSS-centres jeunesse : programme-services jeunes en difficulté

Cadre de référence pour les ententes de collaboration CSSS-centres jeunesse : programme-services jeunes en difficulté

Cadre de référence pour les ententes de collaboration CSSS-centres jeunesse : programme-services jeunes en difficultés

| Ajouter

Référence bibliographique [11000]

Cadre de référence pour les ententes de collaboration CSSS-centres jeunesse : programme-services jeunes en difficulté. Québec: Gouvernement du Québec, Ministère de la santé et des services sociaux, Direction des communications.

Accéder à la publication

Fiche synthèse

1. Objectifs


Intentions :
«Le présent cadre de référence vise à soutenir les ententes de collaboration entre les CSSS et les CJ [Centre Jeunesse]. Il vise plus particulièrement à: préciser les modalités de collaboration qui doivent être définies dans toute entente régionale en ce qui a trait au programme-services Jeunes en difficulté; harmoniser le contenu des ententes d’une région à l’autre; proposer des balises concrètes pour soutenir les échanges entre les établissements et leur permettre d’enchâsser des objectifs de collaboration qui reflètent l’avancement des travaux de la région et les priorités qui s’en dégagent.» (p. 3)

2. Méthode


Échantillon/Matériau :
Données documentaires diverses

Type de traitement des données :
Réflexion critique

3. Résumé


«Le contenu d’une entente type proposé ci-après se fonde sur l’Offre de service Jeunes en difficulté 2007-2015. Par conséquent, les différents thèmes traités s’inscrivent en cohérence avec cette offre de service. En premier lieu, il s’agit de situer l’entente de façon plus large et d’en énoncer les principes directeurs: identification des parties, contexte et objectifs de l’entente, principes et engagements des parties, règles entourant l’échange des renseignements. En second lieu, l’entente doit aborder, d’une part, les responsabilités des établissements dans le contexte de certains services ou programmes offerts aux jeunes en difficulté et à leur famille et, d’autre part, leurs responsabilités à différentes étapes d’application de la LPJ [Loi sur la protection de la jeunesse] et de la LSJPA [Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents]. Chaque thème est traité ici sous la forme d’une fiche qui précise les responsabilités respectives de chaque établissement ainsi que les zones de collaboration nécessaires. Des pratiques facilitantes sont également proposées afin de donner des exemples concrets de pratiques de collaboration permettant d’assurer une offre de service optimale aux enfants et à leur famille. Certaines particularités en lien avec le thème traité sont aussi mises en perspective. Enfin, l’entente doit faire état des mécanismes qui permettront d’en assurer le suivi et d’en résoudre les difficultés d’application.» (p. 4)